/* Disable related YouTube videos with DIVI */
Paroisses Catholiques de Dinard | Pleurtuit | Saint-Briac | Saint-Lunaire | Saint-Enogat | La Richardais | Le Minihic-sur-Rance

Éditos

Retrouvez les derniers éditos de la paroisse

27 novembre 2022 : Après la nuit, l'aurore....Partageons tous l'espérance de l'Avent (père Dominique de Laforest)

Après la nuit, l’aurore …

Dans un village sous la neige, en Bavière, un petit garçon nommé Joseph se souvient.
Avec son père, sa mère, son frère et sa sœur, il quittait la chaleur de la maison aux volets jaunes percés d’un cœur, et lanterne à la main, il allait à l’église. Comme il faisait bon de se retrouver tous, avec les cierges dont la lumière adoucissait les visages, tandis que l’on chantait l’hymne qui appelait sur la terre la rosée bienfaisante !… Lorsque l’on sortait, le ciel commençait à s’éclairer : tel est le sens de ces messes d’Avent : Jésus, vainqueur des ténèbres, est vivant !

Joseph est devenu Pape* ; il n’a jamais oublié la beauté de ces matins-là.

A notre tour, apprenons cette grande, cette fortifiante réalité ! Notre Avent de l’an de grâces 2022 nous le rappelle : par-delà les noirceurs du temps qui est le nôtre, le Sauveur nous redit : « N’ayez pas peur ! J’ai vaincu le monde ! »
Tels des cierges distribuant les uns aux autres la flamme de notre confiance en Lui, partageons tous l’espérance de l’Avent !             

                                                                                                                                                                                                           Père Dominique de Laforest

(*) Joseph Ratzinger : Pape Benoit XVI

20 novembre 2022 : Parlons énergie ! (Bruno de Vautibault et Bertrand Dutilleul pour le CPAE)

Parlons énergie !

Les coûts d’énergie (chauffage et électricité) représentent 12% des dépenses de fonctionnement de nos deux paroisses, soit environ 30 000 € (moitié électricité – moitié gaz).

Depuis quelques semestres, toutes nos fournitures d’énergie se font dans le cadre de contrats de groupe négociés par le diocèse. Malgré cela, les tarifs d’électricité ont progressé de +50% en 2022 et sont voués à augmenter de 15% au minimum en 2023 (si reconduction du bouclier tarifaire sur toute l’année).
Pour le gaz, après une augmentation de 26% mi 2021, l’actuel contrat nous assure un prix de fournitures gelé jusqu’en juillet 2024.

Dans ce contexte de crise énergétique et environnementale, nous devons nous inscrire dans une logique d’économies, en écho à celle que chacun d’entre nous applique à titre domestique. Nous allons mettre au point avec les sacristains et les équipe-relais des règles de sobriété énergétiques qui vous seront communiquées dans un prochain éditorial.
Malgré ces contraintes, veillons tous à ce que nos églises, presbytères et salles paroissiales restent chaleureux et accueillants.
Nous en profitons pour vous remercier d’avoir répondu à la quête « chauffage » qui a permis de collecter 4 062 €.

Pour le CPAE, Bruno de Vautibault et Bertrand Dutilleul

13 novembre 2022 : Douloureuse vérité de l'Eglise de France - Présence paroissiale dans les maisons de retraite (père Bertrand)

Sur l’actualité de l’Église de France

Le journal La Croix du mardi 8 novembre titrait « Douloureuse vérité », en écho aux récentes révélations d’abus de la part d’évêques français.

Plusieurs réactions peuvent nous traverser : stupéfaction, colère, honte, tristesse, découragement… Nous souhaitons manifester notre immense compassion et solidarité pour les victimes. Elle s’exprime bien sûr par notre prière, mais aussi et d’abord par l’exigence de la vérité et de la justice, ainsi que par des réformes, pour que cessent enfin ces abus. La paroisse est résolue dans ce sens. N’hésitez pas à nous faire remonter toute suggestion qui vous semblerait utile à notre niveau. Le conseil pastoral se ressaisira bientôt de cette question.
Même si nous sommes bouleversés et en colère, devant ces nouvelles révélations d’abus, restons dans l’espérance, tournons-nous toujours davantage vers Jésus, c’est Lui qui porte et conduit son peuple. Demandons-lui de nous purifier et de purifier son Église et continuons ensemble d’annoncer la Joie de l’Évangile.

N’hésitons pas, comme déjà proposé, pour toute remontée ou témoignage, à contacter Dominique de Sinety, 06 43 40 38 71, 09 62 59 11 29, domsinety@gmail.com

Des nouvelles de nos anciens en maison de retraite

Chers frères et sœurs,
J’interromps la série d’éditos sur les services de la paroisse pour vous parler de l’actualité de nos maisons de retraite. Vous le savez, nous avons beaucoup de frères et sœurs en EHPAD ou résidences autonomie sur notre territoire. Notre paroisse comprend 8 établissements : 1 à Saint-Briac, 3 à Dinard, 2 à Pleurtuit, 1 au Minihic, et un 8ème qui vient de s’ouvrir : la résidence Domitys, place de la gare à Dinard. Dans chacun d’eux des équipes de paroissiens forment des aumôneries, parfois bien fournies, parfois plus réduites. Merci à vous tous qui y oeuvrez avec cœur ! Grâce à vous, nos anciens peuvent vivre quasiment chaque semaine un chapelet, une liturgie de la Parole, un temps de partage, recevoir des nouvelles de la paroisse et des intentions de prière…

Concernant la célébration de la messe, vous le savez, c’est le père Gilbert et le père Marcel qui assuraient quasiment l’ensemble de ces cérémonies (en moyenne, une messe tous les 15 jours dans chaque lieu). Leur départ, pour l’un, et convalescence, pour l’autre, ont donc compliqué le planning de ces messes. Grâce au travail de notre frère diacre Dominique, qui a interrogé l’ensemble des équipes et des directions de maisons, nous nous acheminons vers une messe tous les mercredis à 15h à tour de rôle. Pour ce faire, après informations et échanges avec les habituels de la messe du mercredi soir à Saint-Enogat, cette dernière ne sera plus assurée (ainsi que l’adoration et les confessions qui la précédaient). C’est la messe paroissiale du mercredi après-midi qui est ainsi célébrée auprès de nos anciens.

En célébrant la messe en maison de retraite, nous sommes heureux de proposer à ceux qui le veulent le sacrement de la confession ou des malades. Les échanges sont à chaque fois riches et touchants. Nous leur confions les intentions de prière de la paroisse, qu’ils sont toujours très heureux de porter dans leur cœur. Nous travaillerons avec les directions pour que des paroissiens puissent petit à petit se joindre à ces célébrations, afin de manifester le mieux possible à nos anciens combien ils font partie intégrante de notre communauté paroissiale. Et je suis témoin de combien c’est important pour eux. Je les confie tous à votre prière.

Je vous souhaite, chers frères et sœurs, un très bon dimanche,

Bien fraternellement, p. Bertrand

7 novembre 2022 : L'Ecole des Disciples Missionnaires (père Johan , Philippe Calès, Jean et Stéphanie d'Augustin)

Ecole des Disciples Missionnaire (EDM), et si c’était pour vous ?

La paroisse de Dinard/Pleurtuit propose depuis plusieurs années un parcours de formation EFM (Ecole de la Foi et de Mission) à destination des paroissiens qui veulent progresser dans leur vie spirituelle et missionnaire.

Ce parcours est rebaptisé cette année EDM, Ecole de Disciples Missionnaires :
6 mois pour se mettre à l’école de Jésus et progresser comme disciple missionnaire. La première partie du parcours est consacrée au (ré)apprentissage de la prière quotidienne. La deuxième partie est davantage consacrée à essayer de mieux comprendre la mission de l’Eglise, pour y trouver notre juste place en le demandant à l’Esprit Saint.

Pour la deuxième année consécutive, l’EDM est commune aux paroisses de Dinard/Pleurtuit et Ploubalay. Elle est animée par des paroissiens membres de la Communauté de l’Emmanuel.

Témoignage de Camille, jeune mère de famille qui l’a vécu l’an dernier :
« A l’EDM, j’ai ré-appris à prier et à vivre en mettant la Parole de Dieu au cœur. C’est Lui qui parle, Lui qui m’enseigne tout, Lui qui m’aime et me transforme ! Quelle joie aussi de grandir en fraternité, partageant à chaque fois, la Parole de Dieu qui nous a touchés, et Sa grâce dans notre semaine. Nous étions si différents mais nous avons formé une vraie famille EDM, particulièrement soudée grâce au WE à Lisieux. Vous hésitez peut-être car c’est très prenant ? Je vous assure que personne ne voulait arrêter l’EDM en juin !! Et le M de la Mission ? Il devient naturel et nécessaire quand on a devant les yeux l’Amour du Seigneur ! »

Au cours de ces 6 mois, de janvier à juin 2023 :
– 12 soirées de 20h30 à 22h précises (prière, partage, formation) ;
– 1 week-end de retraite sur place dans nos paroisses ;
– 1 week-end retraite Alençon- Lisieux.

Vous voulez en savoir plus ? Vous vous posez la question de suivre ce parcours ?
Vous pouvez contacter le Père Johan visser.visser.johan@gmail.com, Philippe Calès philippe.cales@orange.fr, Jean et Stéphanie d’Augustin stephanie.daugustin@icloud.com (membres de l’équipe) ou Mouche et Bruno au 06.70.34.96.67 (responsables EDM).

23 et 30 octobre 2022 : L'accueil dans la paroisse (Elisabeth Dauguet et Aude Pialoux)

Chacun de nous a certainement fait l’expérience d’être un nouveau quelque part : nouveau dans une école, nouveau dans un travail ou dans une association, nouveau dans un quartier, une ville, dans une maison de retraite, dans un pays. Et ne gardons-nous pas présent à l’esprit le premier regard, les premiers mots, les premiers contacts que nous avons eus, les premières portes qui se sont ouvertes ?
L’accueil des premiers jours est tellement important pour chacun, pour que nous soyons bien et que nos appréhensions s’apaisent, que nos craintes se dissipent.
N’en n’est-il pas de même dans la paroisse ?
Chaque année, nous voyons arriver des nouveaux : nouvelles têtes, nouveaux visages à la fin de l’été : des familles, des jeunes retraités, des célibataires : la famille paroissiale s’élargit !
Comme nous voudrions tous bien vous accueillir et vous faire découvrir que la paroisse est « une famille dans laquelle on aime et on est aimé » comme nous y encourage le Pape François !

Pour cela, la paroisse a mis en place plusieurs moyens pour vous accueillir :
Un accueil dans chaque clocher le dimanche,
Un accueil quotidien dans les presbytères de Dinard et Pleurtuit,
Des outils pour mieux connaitre la paroisse (panneaux d’affichages, newsletter, calendrier, plaquettes)
L’apéro des nouveaux, ou encore les diners brassés qui vous seront proposés cet hiver.

Et en ce début d’année, l’Equipe de Soutien des Bénévoles lance un nouveau Service d’Accueil des Nouveaux : une vingtaine de paroissiens, répartie sur les 7 clochers, se rend disponible pour accueillir personnellement et au nom de la paroisse tout nouveau qui le souhaite. C’est une occasion de proposer un accueil personnalisé pour chacun, de mieux présenter la paroisse et de permettre une bonne intégration dans la famille paroissiale.

Nous sommes heureux de vous accueillir comme des frères et sœurs en Christ, vous souhaitant de vous sentir ici chez vous, désireux aussi que vous trouviez dans la paroisse un vrai lieu de fraternité et de croissance spirituelle.
Toute l’équipe d’accueil des nouveaux est à votre disposition, n’hésitez pas à vous faire connaitre ou à en parler aux nouveaux que vous connaissez, en nous envoyant un mail à secretariat@paroissedinardpleurtuit.fr ou en appelant le 06 67 28 79 84 : nous serons heureux de faire connaissance avec vous !

                                  Elisabeth Dauguet – Aude Pialoux

16 octobre 2022 : La journée F.O.R.M.E. du 19 NOVEMBRE (Jérôme Brochier)

Nous continuons notre série d’éditos de présentation des services de la paroisse. Aujourd’hui, la journée F.O.R.M.E, par Jérôme Brochier.

 

Qu’est-ce que la journée F.O.R.M.E ?

La journée F.O.R.M.E est un parcours pour réfléchir, prier, écouter et échanger avec d’autres sur notre mission sur terre pour servir Dieu.
La journée fait alterner des moments seuls, à deux et en grand groupe en abordant successivement cinq thèmes : F pour Forces (Dons spirituels), O pour Orientation du cœur, R pour Ressources, M pour Manière d’être et E pour Expériences. Chaque participant reçoit un petit livret, véritable guide de la journée, carnet de notes et de réflexions. La pause du déjeuner permet de rencontrer ou de mieux connaître les autres participants, membres de la paroisse. La journée se termine par un temps de prière et de louange.

C’est un temps « gratuit », sans engagement, destiné à toute personne souhaitant avancer ou faire le point sur ce que Dieu attend d’elle, en fonction de ses goûts et de ses talents.
Depuis son lancement en 2019, près de 120 personnes ont déjà participé à cette journée. Elles ont pour la plupart apprécié cette occasion de « se poser » pour se pencher sur ce thème. Les participants qui le souhaitent peuvent avoir, dans les semaines qui suivent, un temps de relecture de leur journée avec un des animateurs.

Voici quelques avis des participants :

– Une personne nous a confié qu’elle « avait particulièrement apprécié le travail en binôme qui lui avait permis de faire une belle rencontre ».
– Un autre a dit avoir « mis en lumière certains talents qu’il ignorait ou sous-estimait ».
– Un autre a trouvé « la journée équilibrée et « légère », les interventions courtes, l’appui du livret Forme et la mise en binôme étant des points très positifs ».

La prochaine journée a lieu le samedi 19 novembre à la maison St François.

Jérôme Brochier

 

9 octobre 2022 : L'accompagnement spirituel (Dominique et Jean-Marie de Sinéty)

Nous continuons notre série d’éditos, suspendue en fin d’année dernière, de présentation des services de la paroisse. Aujourd’hui, le service d’accompagnement spirituel, par Jean-Marie et Dominique de Sinety.

Chers frères et sœurs,
L’édito du 11 septembre dernier mettait trois mots en exergue pour notre vie paroissiale : Fraternité, Accompagnement, Engagement.
Nous voudrions dans ce nouvel éditorial développer avec vous ce qu’est « l’accompagnement spirituel » afin que chacun puisse entendre ce mot résonner personnellement pour lui.

Éliminons d’emblée ce que n’est pas l’accompagnement spirituel : une sorte de coaching spirituel ; une direction indiquée, disant le bien et le mal et qu’il faudrait suivre ; une aide psycho-spirituelle ; une alternative au sacrement de confession…

Tentons ensuite d’être au plus proche de ce qu’il est.
Et, pour commencer : écoutons Jésus accompagnateur « Or comme ils parlaient et discutaient ensemble, Jésus lui-même les rejoignit et fit route avec eux, mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. Il leur dit : « quels sont ces propos que vous échangez en marchant ? » Alors ils s’arrêtèrent l’air sombre. L’un d’eux lui répondit. » (Luc 24, 15-16)
Entendons les verbes : parler, se laisser rejoindre, faire route, être empêché, être arrêté, être sombre ».
Choisir l’accompagnement spirituel, c’est donc :
Vouloir reprendre sa marche et se laisser rejoindre, avoir l’humilité d’accepter la présence d’un Autre, déposer son fardeau pour repartir plus léger, écouter la Parole et vouloir suivre Jésus, avoir la volonté de changer, chercher la vérité…

Chacun peut désirer être accompagné pour grandir spirituellement. N’hésitez pas à faire la demande d’un accompagnateur auprès de notre service. Nous serons heureux de vous accueillir.
Cette demande est individuelle et personnelle, elle s’exprime auprès de personnes formées à l’accompagnement, missionnées par le diocèse et sollicitées par le curé de la paroisse.
Lors des premières rencontres entre accompagné et accompagnateur se dessine le cadre de l’accompagnement. La personne accompagnée pourra présenter son cheminement spirituel, ses questions, ses points de discernement, sa vie de prière, sa relation à Dieu… La confidentialité est absolue.
Dans ces échanges, l’accompagnateur aura le souci de faire grandir en liberté et d’aider son frère, sa sœur, à avancer sous le regard de Dieu, dans la patience et le respect. Il aidera l’accompagné à découvrir ce qui fait « son chant intérieur », il sera l’oreille attentive qui aide à reconnaître les notes harmonieuses ou discordantes afin que l’accompagné puisse mieux s’engager dans ses propres choix.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question sur notre service, ou pour prendre un rendez-vous :
Dominique de Sinety – tel : 0643403871, 0962591129, mail : domsinety@gmail.com

Fraternellement à chacune et chacun d’entre vous.

Dominique et Jean-Marie de Sinety

2 octobre 2022 : notre participation à la mission paroissiale est la mission à laquelle nous appelle notre baptême. (Père Bertrand)

Chers frères et sœurs,

Le Pape François ne cesse de nous rappeler, dans la Joie de l’Évangile, la vocation missionnaire de tous les baptisés, appelés à être en « constante attitude de sortie » vers « tous ceux auxquels Jésus offre son amitié ». Pour lui, la paroisse est « communauté de communautés, sanctuaire où les assoiffés viennent boire pour continuer à marcher, et centre d’un constant envoi missionnaire. » (EG28)
Cet élan missionnaire repose dans notre paroisse sur trois piliers. Je les ai évoqués récemment à l’occasion du pot d’accueil des nouveaux paroissiens ainsi que dans mon homélie de rentrée, dimanche dernier. Je voudrais y revenir en quelques mots afin que chacun puisse se les approprier.
Le premier pilier est la décision que nous avons prise, à la suite de Jésus, de sortir à la rencontre de tous. C’est ce que nous faisons avec les Visites de Voisinage, le journal Connect&vous, notre souci des écoles et des maisons de retraite… et bien d’autres choses ! mais aussi tous les contacts que chacun de nous peut avoir au quotidien avec ses voisins, ses collègues de travail, … : écouter l’autre avec une véritable attention fraternelle et témoigner avec délicatesse de la foi en Dieu et de l’espérance qui nous habite.
Le deuxième pilier est la proposition d’un chemin, où chacun avance progressivement à la découverte de Jésus, Sauveur et Seigneur. On trouve sur ce chemin le parcours Alpha, les Dimanches en Paroisse, les Petits Groupes, les assemblées dominicales, les différents parcours de formation dont l’accueil des nouveaux, l’École de Disciples-Missionnaires, la journée FORME, la journée des bénévoles etc… Comment avec la paroisse et l’accompagnement de ses membres, devenir le disciple-missionnaire que nous appelle à devenir le Pape François.
Le troisième pilier, c’est que la communauté des baptisés (que forme la paroisse) porte la mission. C’est par la grâce de notre baptême que chacun d’entre nous, qu’il soit laïc ou prêtre, reçoit la mission d’annoncer Jésus à ceux qui ne le connaissent pas. D’où la nécessité vitale de le rencontrer personnellement dans la prière et les sacrements, de vivre en frères et sœurs de Jésus, de se former pour mieux le connaître et l’annoncer.

Dès lors, notre participation à la mission paroissiale, bien loin de se limiter à rendre service au curé, est la mission à laquelle nous appelle notre baptême. « Le centre de la mission des laïcs consiste à consacrer le monde selon le projet de Dieu. Les laïcs sont appelés à être heureux dans le don d’eux-mêmes et dans la prière » nous dit le Pape François. Tout un programme de vie !
Bonne rentrée à chacun, chers frères et sœurs, que le Seigneur Jésus guide notre paroisse où Il le voudra !

Je vous souhaite un bon dimanche,

                                                                                           p. Bertrand

 

25 septembre 2022 : « De qui, Seigneur, voudrais-tu que je sois davantage le frère/la sœur cette année ? » (Père Bertrand)

Bonjour chers frères et sœurs,

Je vous parlais il y a quelques semaines de 3 mots que j’avais dans le cœur en ce début d’année : fraternité, accompagnement, engagement. Après avoir évoqué les deux premiers, voici quelques lignes sur le 3ème, en ce jour de rentrée paroissiale.

Pape François : « Sortons, sortons pour offrir à tous la vie de Jésus-Christ. Je le répète ici pour toute l’Église […] : je ne veux pas une Église préoccupée d’être le centre et qui finit renfermée […]. Si quelque chose doit saintement nous préoccuper et inquiéter notre conscience, c’est que tant de nos frères vivent sans la force, la lumière et la consolation de l’amitié de Jésus-Christ, sans une communauté de foi qui les accueille, sans un horizon de sens et de vie […]. Dehors, il y a une multitude affamée, et Jésus qui nous répète sans arrêt : « Donnez-leur vous-mêmes à manger » (Mc 6, 37). » (EG 49).
Chers frères et sœurs, en ces temps où certains vivent des choses parfois difficiles, ce texte résonne encore plus fort à mes oreilles. J’ai tant de fois vu cette année que parler de Jésus réjouissait beaucoup de monde. Un beau signe récent nous y encourage : en cette rentrée 2022, 7 adultes demandent le baptême, c’est magnifique et inédit !
Et pour continuer à accomplir cette si belle œuvre, l’annonce de Jésus, nous avons besoin de chacun, de tout âge, de toute compétence, de toute sensibilité spirituelle. Plusieurs nous l’ont demandé, nous vous proposons, dans cette feuille d’annonces, p. 4, un aperçu des besoins de la paroisse. N’hésitez pas à vous manifester si vous avez des idées pour vous-mêmes ou quelqu’un d’autre.

Mais plus important que les besoins, je relève, dans la parole de Jésus citée par le pape, l’emploi du pluriel : ‘’donnez-leur’’. C’est ensemble que Jésus nous envoie ! Plus nous serons frères et sœurs, en vivant en paroisse une authentique fraternité, et plus nous sortirons de manière juste et respectueuse vers nos frères et sœurs qui ne connaissent pas Dieu. La fraternité commande (dans les 2 sens du terme) la sortie vers tous à laquelle encourage le pape. Peut-être pouvons-nous formuler cette prière au Seigneur : « De qui, Seigneur, voudrais-tu que je sois davantage le frère/la sœur cette année ? »

Je vous souhaite une très bonne rentrée, chers frères et sœurs. Ensemble, mettons-nous toujours plus au service de ceux qui attendent de nous le témoignage de l’amour de Dieu !                                                                                              p. Bertrand

18 septembre 2022 : Vivre l'accompagnement dans notre paroisse (Père Bertrand)

Bien chers frères et sœurs,

Je vous l’ai dit, ces 3 mots résonnent fortement en moi en ce début d’année paroissiale : fraternité, accompagnement, engagement. Après la fraternité, voici quelques mots sur l’accompagnement.
Après un an comme curé et 5 années passées parmi vous, je connais maintenant bien notre paroisse. Et une chose m’a beaucoup frappé : la qualité de chacun des services de la paroisse ! Je vois combien chacun rend service avec conviction et joie, avec talent, avec foi, espérance et charité. Mille mercis à chacun de vous ! Grâce à vous, l’année passée, le Seigneur a pu rejoindre des milliers de personnes de notre territoire : pôle solidarité, obsèques, VAD, Connect&Vous, concerts et événements, caté et écoles, ados, baptêmes, mariage, Alpha, DEP, liturgies, équipes relais, sacristies, Petits Groupes, accueil, intendance, notariat, communication… et j’en passe ! Beaucoup de personnes ont entendu quelque chose de l’Evangile, de Jésus et de son message.

Alors, accompagnement ? Quand Jésus envoie en mission les 72 (c’est-à-dire vous !), il leur donne cette consigne : « Ne passez pas de maison en maison. Restez dans la maison où vous serez accueillis » (Luc, 10,7). J’entends un appel clair, pour notre paroisse, à rester, à demeurer avec ceux qui ont entendu quelque chose de la Parole de Dieu et sont demandeurs de plus. Avons-nous rencontré 10 familles dans le service obsèques, ou qui demandent le baptême, ou au caté, ou 10 personnes en distribuant le Connect&Vous ? Peut-être y en a-t-il 1 que Jésus nous encourage à accompagner plus particulièrement. Peut-être avons-nous proposé un Petit Groupe à beaucoup de nos voisins ? Lequel a été davantage touché, et que Jésus m’appelle à accompagner ?

Jésus discerne toujours, parmi les foules, celui ou celle qui a davantage besoin de lui : la femme hémorroïsse, Bartimée, Zachée, le paralytique de Béthesda, l’aveugle de Siloé… Et nous, quelle est la personne, peut-être une seule, que Jésus nous confie d’une manière particulière cette année pour l’accompagner ? Comme le bon berger qui laisse les 99 brebis pour aller s’occuper d’une seule. Et lui proposer d’aller à la messe avec elle, ou de rejoindre un groupe ou un service, ou de prier avec elle, ou… tout ce que l’Esprit Saint nous inspirera !

A 10 jours de la reprise du parcours Alpha, prenons chacun quelques minutes de prière pour nous remémorer les visages rencontrés l’année dernière. Qui le Seigneur nous encourage à y accompagner ? Alpha peut être ce lieu très concret pour accompagner celui ou celle qui nous est confié. Il pourra goûter ainsi à la convivialité, la simplicité et la bienveillance dont Alpha a le secret. N’hésitons pas à inviter largement à la soirée de découverte, le mardi 27 septembre (cf. ci-dessous). Très bon dimanche à chacun !                 p. Bertrand

11 septembre 2022 : Vivre la fraternité dans notre paroisse (Père Bertrand)

Bien chers frères et sœurs,

Je vous l’ai dit et écrit ces 2 derniers dimanches, les 3 mots que j’ai dans le cœur en ce début de rentrée paroissiale sont : Fraternité, Accompagnement, Engagement. Je vous propose donc un petit édito sur chacun de ces thèmes.
Fraternité. Le pape François encourage à ce que les paroisses soient des ‘’oasis de miséricorde’’, et une ‘’famille dans laquelle on aime et on est aimé’’. En cette rentrée ou beaucoup sont inquiets pour demain, comme je souhaite que notre paroisse soit toujours plus un lieu où il fait bon vivre ! Un lieu où chacun se sente accueilli et aimé pour ce qu’il est, un frère, une sœur bien-aimée dans le Seigneur. Saint Paul, dans ses lettres, ne cesse d’encourager les fidèles de ses communautés naissantes à s’entr’aimer, se pardonner, se soutenir… Ses écrits sont remplis de ses conseils dans ce sens : « Soyez entre vous pleins de générosité et de tendresse » (Ep 4, 32) ; « soyez dans la joie, que votre bienveillance soit connue de tous » (Phi 4,4-5), parmi de multiples autres exemples…
Dans la suite de nos aînés dans la foi, les 1ers chrétiens (thème de notre parcours paroissial du printemps dernier) il nous revient, à nous aussi, de construire toujours plus la vie fraternelle de notre paroisse. Elle est déjà belle et féconde, et j’en rends grâce, et elle est toujours à rechoisir et à travailler. Pour cela, voici, parmi beaucoup d’autres, quelques pistes que je souligne :

* J’encourage à ce que la messe soit toujours davantage un lieu de fraternité en plus d’un temps de prière. Veillons, avant ou après l’office, à parler à une personne que l’on ne connaît pas, afin de faire grandir les liens fraternels entre nous tous, et que personne ne se sente seul.
* J’encourage à ce que chaque service de la paroisse soit également le lieu de temps gratuits : prière, détente, partage de nouvelles… Veillons à ce que nos groupes de services soient plus que des lieux de partage de tâches, mais également de partage de vie, pour se soutenir et s’entr’aimer.
* J’encourage à ce que chacun reprenne son Petit Groupe ou mouvement. Qu’est-ce qu’un petit groupe ? 6-8 personnes, qui se réunissent à intervalle régulier autour d’un thème et d’un temps de prière. Mais surtout des frères et sœurs qui partagent une partie de leur vie et tentent de se soutenir les uns les autres. N’hésitez pas, chers paroissiens, à relancer votre petit groupe, ou à en rejoindre un (Bruno : 06 07 40 29 84) ;
* J’encourage à ce que nous prenions de plus en plus soin les uns des autres, par des appels, des propositions, des invitations gratuites, surtout envers ceux que nous connaissons moins, d’autres âges, d’autre sensibilité, d’autre clocher. Je me rappelle avec grande joie les invitations spontanées lancées par les équipes accueil et solidarité l’année dernière : de très beaux retours reçus !

Grande joie, chers frères et sœurs, de continuer à construire résolument avec vous notre vie fraternelle paroissiale. « A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13,35).

Bon dimanche à tous.                                                                                                                                                p. Bertrand

04 septembre 2022 : Belle reprise de notre vie paroissiale ! (Père Bertrand)

Bonjour chers frères et sœurs,

L’été est maintenant presque derrière nous, et il a été, pour la plupart d’entre nous, un temps de rencontres, de visites, d’accueil et de joie. J’ai également une prière et une pensée particulières pour ceux pour qui ces temps sont toujours plus difficiles.

Notre vie paroissiale, comme chaque année, a également pris une petite pause, la plupart des services et des rencontres étant suspendus. J’adresse un merci tout particulier à ceux qui ont continué à porter la vie de la paroisse durant ces 2 mois d’été dans les services ne pouvant s’arrêter. Soyez abondamment remerciés pour votre générosité !

Nous allons donc reprendre une nouvelle année de vie paroissiale. Cela me remplit de joie de continuer à construire avec vous tous une vie fraternelle fervente et accueillante, proposant à tous la rencontre avec le Seigneur ! Au seuil de cette rentrée, et après une 1ère année comme curé, 3 mots habitent mon cœur : fraternité, accompagnement, engagement. Fraternité toujours plus grande entre nous tous, autour du Seigneur Jésus ; accompagnement de chacun, notamment des plus fragiles d’entre nous et de ceux qui ont récemment redécouvert la foi ; engagement de tous dans cette œuvre magnifique.

Je profite de ces quelques lignes pour vous donner des nouvelles concernant la santé du père Marcel et le départ du père Gilbert. Après une petite incertitude, nous savons à présent que Gilbert ne sera pas remplacé. Le père Marcel, vous le savez pour la plupart, a fait un AVC courant août et s’en remet doucement. Il compte sur nos prières pour reprendre au plus vite son service parmi nous, ce qu’il souhaite de tout cœur. Il se repose actuellement chez lui, au presbytère de Saint-Lunaire. Cher Marcel, nous prions bien pour toi !

Malgré ces 2 absences et l’engagement du père Johan à Ploubalay, nous essaierons de ne pas changer les horaires de messes dominicales. Avec 2 prêtres en moins, l’engagement de chacun, au titre de son baptême, n’en est que plus d’actualité. Marcel et Gilbert ayant été très investis auprès de nos aînés, nous aurions besoin de plusieurs d’entre vous pour servir dans nos 8 maisons de retraite, particulièrement à Korian (Dinard) et Saint-Briac, afin de continuer à prendre soin au mieux de nos frères et sœurs âgés. Les besoins sont grands. N’hésitez pas, si vous pensez pouvoir apporter un soutien, à contacter notre frère diacre Dominique (06 08 41 20 06).

Dimanche prochain, 11 septembre, aura lieu la rentrée du diocèse autour de notre évêque. Je vous invite grandement à participer à l’ensemble de cette journée, qui aura pour thème la synodalité. Chacun sera notamment invité à participer à l’élaboration de la suite à donner à cette démarche, à partir de la synthèse des 500 comptes-rendus remontés de tout notre diocèse au printemps dernier. Des co-voiturages sont organisés depuis notre paroisse, voyez l’encart à l’intérieur.
Je souhaite à chacun une belle reprise de notre vie paroissiale. Je prie le Seigneur qu’il vous bénisse tous !

« Oui, il est bon, il est doux pour des frères et sœurs de vivre ensemble et d’être unis ! On dirait un baume précieux, un parfum » (Ps 132).
Bien fraternellement,

p. Bertrand

28 août 2022 : Belle reprise de notre vie paroissiale ! (Père Bertrand)

Bien chers frères et sœurs,

L’été est maintenant presque derrière nous, et il a été, pour la plupart d’entre nous, un temps de rencontres, de visites, d’accueil et de joie. J’ai également une prière et une pensée particulières pour ceux pour qui ces temps sont toujours plus difficiles.

Notre vie paroissiale, comme chaque année, a également pris une petite pause, la plupart des services et des rencontres étant suspendus. J’adresse un merci tout particulier à ceux qui ont continué à porter la vie de la paroisse durant ces 2 mois d’été dans les services ne pouvant s’arrêter. Soyez abondamment remerciés pour votre générosité !
Nous allons donc reprendre une nouvelle année de vie paroissiale. Cela me remplit de joie de continuer à construire avec vous tous une vie fraternelle fervente et accueillante, proposant à tous la rencontre avec le Seigneur ! Au seuil de cette rentrée, et après une 1ère année comme curé, 3 mots habitent mon cœur : fraternité, accompagnement, engagement. Fraternité toujours plus grande entre nous tous, autour du Seigneur Jésus ; accompagnement de chacun, notamment des plus fragiles d’entre nous et de ceux qui ont récemment redécouvert la foi ; engagement de tous dans cette œuvre magnifique.

Je profite de ces quelques lignes pour vous donner des nouvelles concernant la santé du père Marcel et le départ du père Gilbert. Après une petite incertitude, nous savons à présent que Gilbert ne sera pas remplacé. Le père Marcel, vous le savez pour la plupart, a fait un AVC courant août et s’en remet doucement. Il compte sur nos prières pour reprendre au plus vite son service parmi nous, ce qu’il souhaite de tout cœur. Il se repose actuellement chez lui, au presbytère de Saint-Lunaire. Cher Marcel, nous prions bien pour toi !

Malgré ces 2 absences et l’engagement du père Johan à Ploubalay, nous essaierons de ne pas changer les horaires de messes dominicales. Avec 2 prêtres en moins, l’engagement de chacun, au titre de son baptême, n’en est que plus d’actualité. Marcel et Gilbert ayant été très investis auprès de nos aînés, nous aurions besoin de plusieurs d’entre vous pour servir dans nos 8 maisons de retraite, particulièrement à Korian (Dinard) et Saint-Briac, afin de continuer à prendre soin au mieux de nos frères et sœurs âgés. Les besoins sont grands. N’hésitez pas, si vous pensez pouvoir apporter un soutien, à contacter notre frère diacre Dominique (06 08 41 20 06).

Je souhaite à chacun une belle reprise de notre vie paroissiale. Je prie le Seigneur qu’il vous bénisse tous !
« Oui, il est bon, il est doux pour des frères et sœurs de vivre ensemble et d’être unis ! On dirait un baume précieux, un parfum » (Ps 132).
Bien fraternellement,

p. Bertrand

Juillet-août 2022

Bel été à tous !

Prochain édito 28 août 2022.

10 juillet 2022 : Départ !!! (Père Gilbert)

Départ !!!

Départ… C’est l’été, pour certains le temps des départs pour aller souffler ailleurs, pour d’autres, le moment de prendre un repos bien mérité chez soi, d’accueillir enfants, petits-enfants, amis et connaissances.
En paroisse, c’est aussi un départ car c’est le début pour nous de vivre une pastorale adaptée à cette période estivale qui, je l’espère, sera riche de belles rencontres humaines, riche également de rendez-vous avec le Seigneur. Comme chaque année notre paroisse propose tout au long de l’été plusieurs activités qui pourront aider plus d’un à vivre un été paisible, reposant et priant ( Voir ICI).

Départ pour moi aussi. Après 3 années pastorales passées sur la Côte d’Émeraude, notre père évêque m’envoie sur la paroisse St Hélier de Rennes où une autre mission m’attend.

Que retenir de mon passage chez vous, chez nous !

Arrivé en septembre 2019, j’ai passé de belles années ici et ce malgré la pandémie du Covid 19. Je remercie tous les paroissiens et paroissiennes pour l’accueil, la fraternité et les amitiés nouées. Dieu en soit béni. Mon séjour parmi vous a été riche en rencontres, en témoignages, en expériences pastorales. Des VAD en passant par le café du curé, les DEP, le caté, les visites aux malades et personnes âgées et/ou seules, je note avec bonheur le désir ardent et sincère des paroissiens de témoigner de la foi au Christ dans une fraternité simple et joyeuse, d’annoncer l’Evangile dans le contexte d’aujourd’hui. La transformation pastorale mise en œuvre est à poursuivre sous l’action de l’Esprit de Pentecôte, pour atteindre ceux et celles des périphéries des temps modernes. Tous nos concitoyens et contemporains doivent avoir la chance d’entendre la Bonne Nouvelle. Grâce à notre témoignage et à notre audace missionnaire toujours renouvelée, nous devons continuer à révéler au monde l’amour de Dieu pour notre humanité.

En vous disant merci pour ce qui a été vécu de beau, de grand, de noble avec vous, je profite pour m’incliner et demander à tous et à chacun pardon pour ce qui a pu blesser l’un ou l’autre.
Bel été à tous et que Dieu vous bénisse.

Père Gilbert Malang BIAYE

3 juillet 2022 : Le synode, on en est où ? (Lucie Lafleur et père Bertrand)

 La phase diocésaine du synode sur la synodalité lancée par le Pape François en octobre 2021 se termine. Elle a été l’occasion pour 150 000 participants en France et 45 petits groupes sur notre paroisse, de goûter à la synodalité.

La synodalité, qu’est-ce que c’est, déjà ? C’est le discernement de la volonté de Dieu (pour une paroisse, un diocèse, l’Église…) en s’écoutant les uns les autres, en frères et sœurs, prêtres et laïcs ensemble, éclairés par l’Esprit Saint et la Parole de Dieu. Les participants ont fait entendre leur voix, leur joie, leurs préoccupations, leurs reproches, leurs aspirations pour que l’Eglise soit toujours plus fraternelle et accueillante, à l’écoute des plus pauvres et des plus fragiles, ancrée dans la Parole de Dieu. Les synthèses diocésaines ont été collectées dans un document de 10 pages au niveau national intitulé « Collecte nationale des synthèses diocésaines ».

Les évêques, avec de nombreux invités, se sont réunis à Lyon le 14 et 15 juin derniers pour accueillir cette collecte qui retransmet de la manière la plus objective possible la parole exprimée dans les diocèses. Ensemble, à travers ces contributions, ils ont cherché à entendre ce que l’Esprit dit à notre Eglise aujourd’hui. Les évêques, aidés de leurs invités, ont ensuite travaillé à un texte d’accompagnement. Ils y soulignent la joie de marcher-ensemble avec le peuple de Dieu, les axes de travail prioritaires, les apprentissages qu’ils y repèrent, mais aussi les absences et les absents de ce processus, en entendant en creux ceux qui ne se sont pas exprimés. Ces deux documents seront transmis à Rome pour alimenter la phase continentale du synode l’année prochaine.

Ayant été impliquée dans l’organisation, je peux témoigner de la joie profonde des participants : la joie d’être écouté, accueilli inconditionnellement, en prenant conscience que l’Eglise se construit avec la part active de tous les baptisés car, comme le disait le Pape Benoît XVI en 2009, « tous, clercs et laïcs, sont co-responsables de l’être et de l’agir de l’Eglise ». La nature même de l’Eglise est synodale, c’est-à-dire qu’elle se reçoit de l’Esprit-Saint, en comptant sur nous tous, dans une grande diversité mais une véritable communion, pour annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus.

Concernant la paroisse, nous continuerons résolument de travailler à cet esprit synodal : que tous puissent prendre une part active dans sa construction, tant au niveau de chaque service que des orientations générales. Nous nous rappelons tous combien la paroisse a progressé quand nous nous sommes mis à l’écoute, il y a 3 ans, (par un grand sondage) des jeunes familles non-pratiquantes de notre territoire. Il nous faut continuer dans ce sens.

                                 Lucie Lafleur, paroissienne, membre de l’équipe nationale du synode, père Bertrand

26 juin 2022 : un mouvement d’échanges d’expériences entre paroisses pour porter l'Evangile à ceux qui en sont éloignés. (père Bertrand)

Depuis presque dix ans maintenant, la paroisse de Dinard-Pleurtuit tente de répondre à l’appel du Pape François dans « La joie de l’Évangile » d’aller aux périphéries. En d’autres termes, de porter l’Évangile à ceux qui en sont éloignés.

Nous sommes loin d’être les seuls à vouloir suivre cet appel. C’est ainsi qu’un mouvement d’échanges d’expériences entre paroisses s’est créé. Nous avons reçu en trois ans à l’occasion de ces « visitations » une dizaine de paroisses (Arradon, Pornic, Rennes, St Pierre de Crussols, Tours) et de diocèses (Angers, Caen, Coutances, Nanterre, Nord), avec des prêtres et des laïcs, le plus souvent à l’occasion de DEP.

Une petite équipe s’est constituée pour accueillir ces groupes. Cela nous a permis de clarifier notre démarche pour mieux l’exposer. Elle repose sur trois piliers : la décision paroissiale d’aller aux périphéries, l’accueil par les paroissiens de la grâce de leur baptême qui les transforme en disciples missionnaires et la proposition d’un itinéraire (VAD, Alpha, DEP, Suis-moi, Petits groupes, École de la Foi et de la Mission, FORME, …) à ceux qui veulent suivre Jésus.

À chaque fois, bien loin de nous présenter en exemple d’organisation à suivre, nous exposons notre vision d’une paroisse et de ses paroissiens en mission sous l’action de l’Esprit Saint, en racontant notre histoire, avec ses beaux fruits sans en cacher les difficultés. Nous sommes aussi heureux d’accueillir les remarques, les témoignages et suggestions de nos visiteurs. Ils nous ont souvent fait bouger.

« L’Esprit souffle où il veut » Jn 3, 8.

Père Bertrand

19 juin 2022 : Les servantes d'assemblée et les servants d'autel (Annaïg et Albéric)

Nous continuons notre série d’éditos présentant les différents services de la paroisse, aujourd’hui les servants d’autel et les servantes d’assemblée.

Vous les voyez en cape ou aube blanche à Pleurtuit et à Dinard… Ce sont la trentaine de servantes d’assemblée et de servants d’autel âgés de 7 à 17 ans ! Leur mission : se mettre au service de Dieu pour une belle liturgie et pour vous aider à prier pendant les célébrations. A la suite de Marie, les servantes de l’assemblée se mettent au service des fidèles. Elles portent la lumière, les offrandes, transmettent la paix …. C’est très beau de les voir grandir et être toujours plus proches de Jésus à travers leur service. Les aînées guident les plus jeunes et sont témoins de leur foi auprès d’elles. Les garçons sont plus particulièrement dans le chœur et se mettent au service du prêtre et de l’autel. Les plus grands encadrent les plus jeunes, chacun ayant un rôle adapté à son âge.

Comme père et mère de famille, nous voyons que nos enfants ne vivent pas du tout la messe de la même manière lorsqu’ils sont en service. La messe n’a de saveur que s’ils servent. Les servantes et servants ont régulièrement des petits temps de formation et n’oublient pas d’aller se détendre pour un week-end au Mont-Saint-Michel, un bowling ou un laser-game. Tout jeune est le bienvenu !

Contacts : Servantes d’assemblée : Annaïg 0666541836   Servants d’autel Pleurtuit : Albéric 0659250461

12 juin 2022 : La liturgie (Josiane Treyssat)

Nous continuons notre série d’éditos présentant les différents services de la paroisse, aujourd’hui la liturgie.

La liturgie ? Un mot qui peut paraître compliqué bien que familier, qui ponctue notre temps en évènements et en ordinaire …
Si j’y ai accepté une responsabilité (avec d’autres) c’était bien pour la place de l’Eucharistie dans ma vie. Je ne sais pas ce qu’il en est pour chacun de vous, mais pour moi c’est le lieu de la rencontre avec le Christ, à la fois personnelle et communautaire. Je réponds à Son appel, avec tout ce qui fait ma vie, ses richesses, ses limites ; je me glisse dans la louange de Jésus et Son action de grâce au Père et par son Esprit ; il me déplace et me donne de recevoir des frères : mon voisin de chaise, ma coiffeuse, … un peuple qui s’élargit peu à peu à la dimension du monde, invitée que je suis à y voir Sa présence, un monde dans lequel il m’envoie … Dans la paroisse, on parle de communion fraternelle !

Et j’y ai vraiment découvert une foule de personnes, invisibles le plus souvent ou « occasionnelles » qui font vivre ces messes et ces célébrations ….
Regardez : une vingtaine d’animateurs, d’organistes, des chanteurs, des lecteurs, les jeunes de Gloria en formation, les parents instrumentistes … sans compter les personnes qui saisissent les feuilles de chants et d’annonces, d’autres qui impriment, qui dispatchent dans les différentes églises, qui préparent les partitions, qui accueillent … les équipes de logistique, de sacristie, de préparation … J’en oublie, pardon … Cet édito me permet de leur dire à tous un immense merci !

C’est un maillage qui tisse notre communauté paroissiale, avec tout ce qui fait notre pâte humaine de joies, de résistances, d’humeurs, d’audaces, de couleurs et de textures différentes … mais dont la trame reste unie dans la conviction que nous ne sommes pas le Tisserand … C’est le Seigneur qui nous appelle à nous laisser guider, déplacer, bousculer quelquefois dans nos certitudes … pour nous ouvrir et avancer avec confiance, dans la communion fraternelle.

Marcher ensemble pour aller plus loin ! nous invite la démarche synodale commencée en octobre 2021 … Et il y a place pour chacun dans la famille de Jésus, une place différente d’hier peut-être ou de celle de demain … la vôtre aujourd’hui ?…

Josiane Treyssat

5 juin 2022 : comédie musicale de "Gloria" : école d'animation paroissiale , le 10 juin.

Gloria est une école d’animation musicale fondée sur la paroisse de Dinard-Pleurtuit pour les jeunes de 10 à 20 ans. Le projet a démarré il y a 2 ans, en juin 2020, à l’initiative du père Luc Pialoux et de Rose Bienvenu (professeur de musique). L’école répond à la demande croissante des jeunes musiciens et chanteurs souhaitant s’engager musicalement pour la paroisse mais n’étant pas formés. Ainsi, le but de cette école est de rendre l’élève autonome dans l’animation d’une messe ou d’un temps de louange afin qu’il puisse rendre un service musical dans une paroisse et s’engager.

Pour cela deux cursus au choix : musique ou chant, avec un cours hebdomadaire. Les élèves de 1ère année animent une messe chaque mois sur la paroisse, dans les églises de Dinard et Pleurtuit. Prochaines animations : dimanche 19 juin à Dinard et dimanche 26 juin à Pleurtuit. A partir de la 2ème année les élèves s’engagent dans un des services liturgiques de la paroisse : animation des Dimanches en Paroisse, petit chœur, animation de la messe du dimanche…

Nous mettons l’évangélisation au centre de nos cours car nous sommes convaincus que la musique constitue l’un des vecteurs principaux pour toucher les cœurs. Pour cela nous montons un projet d’annonce de la foi par la musique chaque année pour mettre en pratique ce qui a été appris et inviter des personnes qui n’ont pas l’habitude de venir à l’église.

Cette année, les collégiens de Gloria réalisent une comédie musicale sur l’histoire de la Reine Esther de l’Ancien testament. Elle aura lieu le vendredi 10 juin à la maison St François (Dinard) à 20h30 et est ouverte à tous. Esther est une jeune orpheline juive, qui vit à Suze avec son oncle. Le peuple juif en exil n’est pas très apprécié d’une partie de la population de la ville. Lorsque le roi Assuérus cherche une nouvelle femme, Esther se cache : une vie dans le harem royal ne la fait pas du tout rêver ! Mais sa grande beauté est remarquée et elle est emmenée de force. Après un an dans le harem, où elle a réussi à cacher ses origines, elle est choisie par le roi pour être sa nouvelle épouse. Au même moment, le premier ministre Amane, qui voue une haine féroce aux Juifs, ordonne leur massacre. La reine Esther pourra-t-elle déjouer ce complot et sauver son peuple ?

 VENEZ NOMBREUX LES ENCOURAGER ! Nous souhaitons donner envie aux autres paroisses de se lancer afin que des jeunes puissent s’engager et mettre leurs talents au service de l’Eglise.

Anne Thomas

22 mai et 29 mai 2022 : des équipes-relais sur chaque clocher (Père Bertrand)

Chers frères et sœurs,

Par cet édito je vous fais part d’une réflexion d’il y a quelques mois qui aboutit ces jours-ci. Vous le savez en nommant en 2014 un unique curé pour les 2 paroisses de Notre-Dame d’Emeraude (les clochers de la côte), et Saint Guillaume de la Rance (les clochers de la Rance), notre évêque proposait que nos 2 paroisses travaillent ensemble. La conjugaison des forces et l’investissement de beaucoup a ainsi permis de mettre en place beaucoup de missions pour l’ensemble de nos 7 clochers : Pôle solidarité, Pôle obsèques ,Visites à Domicile, Journal Connect&Vous, parcours Alpha, Dimanche en Paroisse, Mission enfants et ados, Pôles sacrements (baptêmes, mariages), Pôle liturgie, Petits Groupes, Pôle formation (Suis-Moi, EFM, FORME, Formation des Responsables)… : chemin qui permet, dans un esprit de famille, à qui le souhaite d’être accompagné depuis la périphérie jusqu’au disciple missionnaire (en tout cas, nous le désirons !). Cette unité des 7 clochers a été nécessaire pour réaliser tout cela. Nous en voyons aujourd’hui de beaux fruits, même s’il faut bien entendu continuer à aller plus loin.

Ainsi, durant ces 8 années, nous avons beaucoup œuvré au niveau de la paroisse entière (quand je dis ‘paroisse’, je pense à l’ensemble des 7 clochers). Je crois important aujourd’hui, tout en conservant cette dynamique au niveau de l’ensemble de la paroisse, d’aller plus loin dans la construction d’une vie fraternelle et missionnaire de proximité au niveau des 7 clochers. Ayant consulté beaucoup et après validation du Conseil Paroissial, nous avons travaillé, avec des représentants de tous les clochers à ce projet.

L’idée est la suivante : nommer pour chaque clocher, un responsable, avec une petite équipe, en charge de 3 missions dans le clocher :
1- le soin du bâtiment-église (entretien, affichage, intentions de prière…)
2- le soin de la vie fraternelle des chrétiens du clocher (équipes d’accueil, organisation de verres de l’amitié, proposition des petits groupes, communion aux malades, covoiturage pour les rencontres paroissiales…)
3- le soin de la vie spirituelle locale (temps de prière : chapelet, chemin de croix…, accompagnement des lecteurs et de ceux qui donnent la communion pendant les offices, et autres actions qui sembleront bonnes aux équipes).

Beaucoup est déjà fait bien sûr, et la charte des équipes relais que nous avons rédigée avec des représentants de tous les clochers s’inspire des bonnes idées de tous les lieux. Je remercie de tout cœur tous ceux qui s’y investissent déjà beaucoup !
Ces équipes relais vont donc se mettre en place petit à petit : j’ai envoyé en mission celle de Saint-Lunaire à l’issue de la messe du 7 mai dernier, viendront l’envoi de celles du Minihic le 25 mai, puis de Pleurtuit le 29 mai, celle de Saint-Briac courant juin. Les autres sont en cours d’élaboration.

Je confie à votre prière, chers frères et sœurs, la nouvelle mission de ces personnes. Des nouvelles vous seront données au fur et à mesure dans les feuilles d’annonces.
Je vous souhaite une belle montée vers la Pentecôte, bonne suite du parcours « Sur les pas des premiers chrétiens » ! Que leur exemple nous stimule !

Bien fraternellement,
p. Bertrand

15 mai 2022 : Le pôle Accueil (Florent Le Grelle et Guillaume Peltre)

Notre belle paroisse est un lieu où chacun doit se sentir accueilli. Nos églises doivent être une pièce à part entière de nos foyers ; un lieu chaleureux où règne l’amour de chacun sous le regard bienveillant de notre Seigneur. La paroisse se veut une famille où chacun se sent chez soi et est à l’aise.

Que vous soyez paroissiens réguliers ou occasionnels, Youtubers, vacanciers ou de passage, nous sommes là pour vous accueillir avec bienveillance. C’est le rôle de l’équipe d’accueil dont les membres constituent eux-mêmes une petite fraternité au service de leurs frères et sœurs dans le Christ.
Ses membres vivent (essayent de vivre) une forme de charité fraternelle qui s’appuie sur le désir partagé d’avoir une meilleure connaissance les uns des autres, de s’entraider, de s’écouter et de vivre des temps de prières en commun notamment pour la paroisse. L’action des équipes d’accueil consiste (lors des messes dominicales et des Dimanches En Paroisse) à accueillir chacun personnellement, à accompagner en particulier les personnes les moins à l’aise ou nouvelles dans la paroisse, à renseigner, à prendre le temps d’écouter. Nous vivons ce service comme une véritable mission où chacun essaye d’être humblement le témoin de l’Amour du Christ en se rappelant qu’il suffit parfois d’un simple sourire, d’un petit mot ou d’une attention délicate pour éclairer toute une journée.

Ce service est aussi une chance pour ceux qui l’exercent car ils savent comme le rappelle St Paul dans la lettre aux Hébreux : «L’hospitalité a permis à certains, sans le savoir, de recevoir chez eux des anges. » Hb 13,2.

Après avoir animé ces équipes d’accueil, Guillaume Peltre prend ma suite et devient le référent pour la paroisse, avec la mission de soutenir les équipes d’accueil de tous les clochers.

Florent Le Grelle et Guillaume Peltre

10 avril 2022 : Comment vote un chrétien ? sur quels critères ? ( père Bertrand)

Nous voterons pour les élections présidentielles les dimanches 10 avril et 24 avril. Comment vote un chrétien ? sur quels critères ?

Les Évêques de France ont publié le 18 janvier dernier un texte sur les enjeux du vote dont le titre est « l’Espérance ne déçoit pas ». Ils ne donnent pas de consigne de vote pour ou contre tel candidat. Chacun en conscience, est libre de ses choix. Ils préfèrent interpeller les consciences en proposant sept points d’attention : « choisir de vivre ensemble en paix », « le respect inconditionnel de toute vie humaine », « promouvoir la liberté, l’égalité et la fraternité », « les religions : une chance pour notre société en quête de sens », « pour une écologie authentiquement intégrale », « la France n’est pas une île » et « transmettre ».

Nous reconnaissons au passage les thèmes abordés par le Pape François dans les encycliques Laudato Si et Fratelli Tutti. Les évêques incitent clairement les chrétiens à voter, l’absentéisme étant considéré comme un manquement à la responsabilité de chacun à l’égard de tous. Finalement voter est une contribution au Bien Commun, le bien de chacun et celui de tous, dans la vérité, la justice et l’amour (CEC 1912). Sans nous laisser enfermer dans l’amertume, le découragement ou la peur.

Il y a sans doute là un lien avec la Semaine Sainte. Nous allons suivre Jésus à Jérusalem, où il est d’abord acclamé par la foule comme le Messie, puis arrêté, jugé, condamné, battu et enfin mis à mort sur la croix. Semaine majeure pour les chrétiens où Dieu fait homme donne sa vie en rémission de nos péchés (cf. 1 Co 15,3). Semaine majeure où le Christ, en ressuscitant, est vainqueur de la mort et du péché et nous donne cette formidable espérance que nous sommes sauvés gratuitement, par pur amour. Là est notre espérance sur nous-mêmes, sur nos frères et sœurs, sur la France, sur le monde. Et « l’Espérance ne déçoit pas. »

Belle semaine sainte, chers frères et sœurs, et bon temps pascal. Prions bien les uns pour les autres, et pour notre pays?  Bien fraternellement,

                                                               p. Bertrand

27 mars 2022 : Sur les pas des premiers chrétiens ( père Bertrand)

Bien chers frères et sœurs,

Beaucoup de choses, dans l’actualité, nous poussent à nous ressaisir pleinement de notre foi chrétienne. La prière, le partage fraternel, le service mutuel, l’écoute de la Parole de Dieu et l’annonce simple et joyeuse de la Bonne Nouvelle sont pour nous, chrétiens, un vrai chemin de bonheur.

C’est pourquoi je vous invite à une plongée dans la vie des premiers chrétiens. Qui mieux qu’eux, à l’école de Jésus, peut nous enseigner à rechoisir ce magnifique chemin de foi ? Nous proposons ainsi à toute la paroisse de vivre un parcours ‘Sur les pas des premiers chrétiens’ durant tout le temps pascal. Nous nous appuirons sur le beau livre de la Bible qui nous parle de leur vie : le livre des Actes de Apôtres. Comme j’ai eu de joie à le travailler ! Vraiment ces quelques pages nous livrent un concentré tonique et fortifiant pour notre foi ! 4 rencontres vécues à la maison, comme les premiers chrétiens, sur 4 grands thèmes de leur vie, nous conduiront à une soirée de Pentecôte, le samedi 4 juin, où nous demanderons à l’Esprit Saint de renouveler toute la paroisse. Le pape François et notre évêque ne cessent de nous appeler à nous nourrir de la Parole de Dieu. Avec ce parcours, à l’école des premiers chrétiens, nous sortirons, tous ensemble, en paroisse, grandis, différents, fondés à nouveau dans la foi des origines.

N’hésitez pas à vous inscrire dès maintenant, cela facilitera le travail des bénévoles qui récoltent les réponses.
–  en cliquant sur ce lien
– par mail à l’adresse petitsgroupes@paroissedinardpleurtuit.fr

Bonne suite de carême à tous, belle montée vers Pâques.
Et demeurons fidèlement unis dans la prière pour l’Ukraine, et notre pays, à l’approche des élections.
Bien fraternellement,

20 mars 2022 : Jour de joie pour Grégoire, Vianney-Marie, Nicolas et Thomas Bénigne ! (Louis-Marie Besson)

Ce vendredi après-midi 11 mars, tous les « amis Diadème » se sont rassemblés pour la pose solennelle de la première pierre de la future Maison Diadème.
Le temps est bien incertain mais qu’importe ! Les familles, bénévoles, amis, mécènes, collectivités et officiels sont là pour ce jour important de l’association. Si tout va bien, en septembre 2023, les colocs déménagent !

C’est parti pour la construction d’une maison sur le site actuel de l’ancien presbytère de Saint-Enogat, maison qui sera parfaitement adaptée aux besoins des colocs, afin qu’ils puissent y rester aussi longtemps qu’ils le souhaitent.
Ce nouvel habitat permettra d’accueillir deux colocataires supplémentaires.
Diadème permet en effet à des jeunes adultes porteurs de trisomie 21 de pouvoir vivre en colocation, au cœur de la cité, tout en ayant un cadre rassurant et sécurisant autour d’eux.

Le Vicaire général le Père Olivier Gazeau, le Père Bertrand et le Père Hubert étaient présents autour de nos amis. Avec les colocs, ils ont déposé dans les fondations, la croix Diadème, ainsi qu’un poème de Ste Thérèse «Rien que pour aujourd’hui » où Thérèse exprime sa manière d’aimer Jésus dans l’instant présent et le quotidien. Grégoire (un des colocs) avait aussi rajouté cette phrase de l’Apôtre Matthieu « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ».

Quinze mois de travaux seront nécessaires pour permettre à l’association et in fine aux colocs d’accueillir deux nouveaux colocataires. Les garçons seront heureux de vous accueillir pour un déjeuner (le mardi) ou un simple temps convivial.

Pour plus d’infos : https://diademe-association.fr/, amisdiademe@gmail.com

Louis-Marie Besson, pour Diadème

« Ma vie n’est qu’un instant, une heure passagère
Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit
Tu le sais, ô mon Dieu ! pour t’aimer sur la terre
Je n’ai rien qu’aujourd’hui !…

Oh ! je t’aime, Jésus ! vers toi mon âme aspire
Pour un jour seulement reste mon doux appui.
Viens régner dans mon cœur, donne-moi ton sourire
Rien que pour aujourd’hui ! »

Extrait du poème de Ste Thérèse…

13 mars 2022 : L’Évangile cela s’incarne ! (Dominique Gérard, diacre)

Pour la Paix en Europe

Une guerre en Europe au troisième millénaire : on disait encore récemment que c’était impossible. Et pourtant, il y a déjà de nombreuses victimes qui sont toujours les mêmes : celles et ceux qui voulaient vivre en paix. Or, notre Dieu est le Dieu de la paix. Comme le souligne Mgr d’Ornellas, dans sa Lettre de Carême, « choisissons d’être du côté de la Paix ». (vous trouverez cette lettre dans cette église)

Face à cette tragédie, il nous faut agir. Vous pouvez soutenir et aider à l’envoi de fret humanitaire au profit des réfugiés.

– En soutenant et en apportant des denrées alimentaires au profit de la communauté polonaise de Rennes qui est en lien avec une association de Cracovie qui accueille des réfugiés ukrainiens,

– En soutenant les initiatives du Secours Catholique, – En soutenant la Conférence Saint Vincent de Paul. Vous pouvez participer et aider à l’accueil des réfugiés qui vont arriver.

– En proposant un hébergement d’urgence le temps de trouver des solutions pour les familles,

– En proposant des logements,

– En étant volontaire pour accompagner ces familles dans leur quotidien (démarches administratives, santé, déplacements, apprentissage du Français, scolarisation des enfants…) (Plus d’informations sur cette feuille d’annonces, en page 2) . Face aux fracas des armes, aux larmes des exilés, répondons par la prière, le jeûne et la solidarité. Jésus est venu pour nous dire que la guerre, la haine, la violence n’auront pas le dernier mot. Jésus le Christ nous appelle à vivre la fraternité, nous qui sommes enfants d’un même Père. L’Évangile cela s’incarne !                                                                                                                                            Dominique Gérard, diacre, coordinateur de la solidarité sur la paroisse

6 mars 2022 : le jeûne, la prière et la fraternité pour soutenir l'Ukraine : des propositions paroissiales (Père Bertrand)

« J’ai une grande douleur dans mon cœur face à l’aggravation de la situation en Ukraine. Malgré les efforts diplomatiques des dernières semaines, des scénarios de plus en plus alarmants s’ouvrent. Comme moi de nombreuses personnes partout dans le monde éprouvent de l’angoisse et de l’inquiétude. Une fois de plus la paix de tous est menacée par des intérêts partisans. Et maintenant, je voudrais lancer un appel à tous croyants et non-croyants. Jésus nous a enseigné qu’à l’absurdité diabolique de la violence, il faut répondre par les armes de Dieu, par la prière et le jeûne. J’invite tout le monde à faire du 2 mars, mercredi des Cendres, un jour de jeûne pour la Paix. J’encourage particulièrement les croyants à se consacrer intensément à la prière et au jeûne ce jour-là. Marie Reine de la Paix, préserve le monde de la folie de la guerre. » Pape François.

C’est par ces mots que, la veille des offensives armées, le pape François nous encourageait à porter de manière spéciale nos frères et sœurs d’Ukraine dans le jeûne et la prière. Je vous propose que cela soit une de nos intentions prioritaires durant ce carême : que par notre jeûne et nos prières, nous les soutenions de tout cœur ! Des actions d’aide concrète vous sont proposées par le secours catholique (https://don.secours-catholique.org/urgence_ukraine/~mon-don), et notre diocèse y réfléchit également.

Cette terrible actualité nous manifeste combien le travail que nous essayons de faire dans la paroisse depuis le début de l’année sur la fraternité est essentiel. Je relève 3 propositions qui nous permettent de faire un pas de plus :

– les repas fraternels, proposés par les équipes Accueil et Solidarité : n’hésitons pas à nous inviter simplement et fraternellement à l’issue de cette messe (infos ci-dessous)

– les vendredis de carême : partageons en frères et sœurs sur ce trésor de notre vie fraternelle : la messe (infos ci-dessous)

– le parcours du temps pascal sur le livre des Actes des apôtres : invitons-nous en maison pour nous inspirer de nos frères ainés les premiers chrétiens (informations à venir).

Bon carême à tous, chers frères et sœurs, et prions bien les uns pour les autres, afin d’être de plus en plus fidèles à Sa Parole, Bien fraternellement,

p. Bertrand

27 février 2022 : Le parcours Alpha (Anne et Bertrand Dutilleul, Raphaëlle et Bruno de la Chesnais)

Envie de donner du sens à ma vie ? Accueillir chacun et lui faire découvrir l’amour de Dieu par des rencontres conviviales et des enseignements, tel est le but des parcours Alpha.

Le parcours Alpha est ouvert à chacun qu’il soit très éloigné ou plus proche de l’Eglise. Les invités y trouvent des réponses à des questions comme : Comment tirer le meilleur parti du reste de ma vie ? Comment rebondir avec l’aide des autres après une épreuve ? Qui est Jésus ? Prier, pourquoi, comment ?

Le parcours se déroule de septembre à décembre : 10 diners suivis d’un enseignement et d’un partage par table. En place sur la paroisse depuis 8 ans, le parcours Alpha accueille chaque année entre 30 et 40 invités, par table d’une dizaine d’invités. Au fil des soirées, une fraternité se crée entre les invités grâce aux partages et aux échanges en liberté, en vérité et avec bienveillance. Un cheminement spirituel personnel sur le sens de sa vie se met aussi en place pour les invités comme les bénévoles. Ce cheminement permet souvent de vivre une relation plus forte avec l’Esprit Saint.

Ce parcours est rendu possible par les 50 bénévoles qui prennent soin des invités avec efficacité dans la discrétion et la fraternité. Ces bénévoles sont presque tous des anciens invités du parcours. Aimer tous les participants, les accueillir tels qu’ils sont dans la bienveillance et essayer de les accompagner pour leur faire découvrir notre Église et qu’ils fassent une rencontre personnelle avec Jésus. Très certainement, le plus beau fruit vient des invités qui partagent avec bienveillance leurs espérances et leurs doutes. Leur générosité, leur simplicité, sont pour nous une source d’émerveillement sur la richesse d’une communauté qui se soude au fur et à mesure du parcours. Nous nous sentons très touchés par la joie et la confiance des invités.

Nous espérons que vous aussi vous pourrez venir ou inviter un ami au prochain parcours Alpha qui débutera en septembre.

Anne et Bertrand Dutilleul, Raphaëlle et Bruno de La Chesnais

20 février 2022 : La préparation au mariage, un défi missionnaire ? (L'équipe de la préparation mariage)

« Vous pensez qu’en présentant les 4 piliers du mariage chrétien, qu’en faisant un topo sur la communication et sur le pardon, le tout saupoudré des langages de l’Amour de Gary Chapman, vous proposez une belle préparation au mariage dans votre paroisse ? La vérité, nous donnons de la soupe depuis des années aux fiancés, nous sommes co-responsables des séparations de presque 1 couple sur 2 ». . Voilà comment nous avons été accueillis par Alex et Maud Lauriot Prevost, le 22 janvier à la Journée diocésaine de la Pastorale Familiale, ou nous sommes allés en équipe de préparation au mariage de Dinard/Pleurtuit. Ça décoiffe, et pourtant cela sonne tellement vrai.

L’Eglise prépare au mariage ‘chrétien’, notre objectif doit donc être que les futurs époux découvrent ce qu’est « être chrétien » ! Et qu’ils puissent le devenir un peu plus, et nous aussi… C’est la mission de l’équipe de la préparation au mariage : accueillir les futurs mariés tels qu’ils sont, qu’ils se sentent aimés, respectés pour se laisser aimer par le Christ. C’est par les témoignages de l’équipe que leurs cœurs s’ouvriront.

Alors qu’est-ce que ce fameux témoignage ?

Une démonstration de nos efforts, un étalement de nos prouesses spirituelles et de nos actions charitables ? Non, car ces témoignages « édifiants » risquent de faire peur. Par ce type de message, nous nous plaçons au-dessus de la mêlée. En revanche, la force du témoignage “missionnaire” réside dans notre capacité à parler de la façon dont Dieu agît dans nos vies. C’est dans nos faiblesses que nous sommes forts parce que je laisse Dieu agir.

Nous repartons de cette journée avec une envie profonde de partager l’action de Dieu dans nos couples et de l’offrir aux fiancés. C’est donc une préparation au mariage renouvelée que toute l’équipe veut mettre en œuvre. Apprendre les 4 piliers du mariage, bien sûr ! Mais surtout partager comment Dieu nous a guéris personnellement et dans notre couple et devenir le ciment qui rassemble ces piliers.

Et finalement, si cet appel à relire nos vies avec Dieu était une invitation plus large ? Et si toute la paroisse s’y mettait ? On y va ?

Père Johan + Nicolas & Jeanne-Alice + Jean & Anne + Adrien & Lorraine + Charles et Ségolène

6 février 2022 : La préparation au baptême des 0-3 ans (Père Hubert)

Régulièrement au cours de la messe du dimanche, souvent à Pleurtuit ou à Dinard, des baptêmes de bébés ou de petits enfants sont célébrés. Lorsque le sacrement du baptême est célébré, c’est toujours une grande joie pour la communauté chrétienne : l’Amour de Dieu en Jésus vient tout particulièrement rejoindre celui ou celle pour qui sont redites ces paroles « Je te baptise au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ». La célébration d’un baptême nous invite à faire mémoire de l’appel de Dieu reçu à notre propre baptême : celui de vivre selon son Amour, en disciples de Jésus. Oui, vraiment le baptême est le plus grand des sacrements car c’est par lui que nous recevons la Vie de Dieu et que nous entrons dans l’éternité !

En 2021, dans notre paroisse, 109 baptêmes de tout-petits ont été célébrés. C’est un nombre conséquent ! Une équipe de paroissiens porte la mission d’accueillir et d’accompagner les demandes qui nous sont faites de la part des familles résidant à l’année sur notre paroisse. Ces demandes représentent environ 40% des baptêmes célébrés dans nos églises. Nous invitons les familles nous rejoignant pendant les vacances à vivre la préparation au baptême dans leurs propres paroisses.

La préparation au baptême comporte plusieurs étapes. Après leur inscription, les parents demandant le baptême pour leur enfant, viennent participer à un Dimanche en Paroisse, qui est souvent une étape importante dans la (re)découverte de notre paroisse ; ils sont ensuite invités à une matinée de rencontre et de formation afin de mieux comprendre ce qu’est le Baptême et l’engagement qu’il représente. Ils entendent alors le témoignage d’un couple et reçoivent un texte de la Parole de Dieu à partir duquel ils réfléchissent en petite équipe. Chaque famille est par ailleurs invitée à rencontrer des paroissiens membres de l’équipe de préparation au baptême. Ce rendez-vous, qui se passe souvent à domicile, est l’occasion d’un témoignage de foi et d’échanges sur l’Église. Il permet aussi de nouer des liens avec des membres de la famille paroissiale.

Durant l’année, le baptême est célébré en deux temps. Lors d’un premier dimanche, les « Rites d’accueil » marquent l’entrée dans la communauté paroissiale. Tous les fidèles prient alors pour l’enfant qui recevra prochainement le saint baptême et pour sa famille. Lors d’un dimanche suivant, le baptême sera alors célébré.

Chers paroissiens, lors des Rites d’accueil et des baptêmes, notre mission commune est le témoignage de notre fraternité auprès de ces familles, sans laquelle il ne peut y avoir de désir de cheminer dans la durée avec l’Église. Un sourire, une parole de félicitations, un mot pour faire connaissance ou souhaiter la bienvenue porte souvent plus de fruits que de grands discours. Merci beaucoup à vous ! Nous nous confions à votre prière pour cette belle mission !

30 janvier 2022: Le service catéchuménat (Thérèse et Hervé Battas)

Nous sommes heureux de vous présenter le service catéchuménat. Nous accompagnons des adultes qui demandent un sacrement d’initiation chrétienne (baptême, confirmation, eucharistie) sur un chemin de découverte, de conversion, d’amour, de prière et de fraternité, pour leur faire découvrir une Église ouverte, généreuse et engagée, où ils auront toute leur place.

Ce parcours permet aux catéchumènes (futurs baptisés) de faire l’expérience d’une rencontre personnelle avec Jésus et de prendre part à la vie de l’Église par l’engagement dans la paroisse. Le catéchumène peut ainsi choisir librement et en connaissance d’embrasser la foi chrétienne. Comment la rencontre avec le Christ change ma vie, me pousse à m’ouvrir à ceux qui m’entourent, à choisir de nouveaux engagements sociaux, caritatifs, religieux ? Si le parcours se fait de septembre à juin, il est possible d’intégrer le groupe en cours d’année, après une rencontre avec les responsables du service pour échanger sur sa vie et une rencontre avec le père curé, pour témoigner d’un appel ressenti. Dans nos paroisses, un accompagnateur individuel guide et aide au discernement celui qui vient frapper à la porte de l’Église, en lui laissant toute liberté de choix. L’équipe d’accompagnateurs se réunit régulièrement, s’assure de l’avancée de chacun, et fait le lien avec le diocèse.

Les 8 postulants de cette année et leurs accompagnateurs se regroupent toutes les 3 semaines pour partager et échanger sur les Évangiles et textes d’Église, en lien avec le cycle liturgique et en rapport avec le Credo. Après quelques mois de cheminement, le futur baptisé est appelé par l’équipe et le curé de la paroisse à faire son entrée en catéchuménat : « oui je souhaite entrer dans l’Église pour recevoir la vie éternelle, au travers des divers sacrements qui me seront proposés. » Plus tard sur proposition de l’équipe, Mgr d’Ornellas, notre évêque, les appellera chacun par leur prénom lors d’une belle célébration et leur baptême sera célébré à la veillée pascale en paroisse. Cette année, encore 2 adultes ont fait leur entrée en catéchuménat, ainsi qu’un à Ploubalay. Le service catéchuménat de Ploubalay s’est joint à nous cette année. Notre groupe accueille aussi des personnes déjà baptisées qui demandent la confirmation. Mgr d’Ornellas les confirmera à la veille de la Pentecôte, avec tous les confirmands du diocèse, à la cathédrale de Rennes.

A Pâques, après 5 ans de mission, nous remettrons ce service aux mains du Père curé, qui a demandé à Agnès et Florent Le Grelle de le reprendre, pour une mission de 3 ans reconductible. Thérèse et Hervé Battas

23 janvier 2022: Pastorale des Jeunes Luc 7,14 : « Jeune homme, je te le dis : lève-toi ! » (Caroline et patrice)

En ce début d’année, nous sommes heureux de vous présenter les différents groupes de la Pastorale des jeunes de notre Paroisse et les projets à venir. Une centaine de jeunes se réunit régulièrement sur notre Paroisse grâce à la mobilisation de près de 20 animateurs autour du Père Hubert.

Tout d’abord, une quarantaine de 6° prépare leur Profession de Foi. Les collégiens quant à eux se retrouvent un vendredi par mois pour des jeux, des partages et approfondir leur foi : c’est le RDV God and Joy ! Dès la 5°, il est proposé aux jeunes de préparer le sacrement de confirmation. Le groupe des lycéens et apprentis s’est développé cette année : 15 à 20 jeunes se réunissent pour dîner, prier et échanger avec un invité qui témoigne de son expérience d’Eglise.

En parallèle de ces petits groupes, de nombreux ados de notre Paroisse sont engagés pour servir et annoncer Jésus. Les grands servants et servantes veillent tous les dimanches à l’encadrement et la formation des plus jeunes et ont soif de transmettre la Joie d’accompagner l’assemblée dans la prière dominicale. Avec l’équipe adulte de l’Eveil à la Foi, les servantes d’assemblée invitent les enfants à découvrir Jésus pendant la liturgie ou lors des Dimanches en Paroisse. D’autre part, l’école d’animation musicale compte 28 enfants et adolescents qui souhaitent partager leurs talents avec notre communauté paroissiale. Tous les samedis, ils aiment se retrouver avec partitions et instruments pour louer ensemble le Seigneur.

La Pastorale des Jeunes sur notre Paroisse est en construction pour proposer à chaque jeune de (mieux) découvrir Jésus et s’adapter aux demandes de chacun. Ce dynamisme des différents groupes est possible grâce à l’investissement d’une équipe d’animateurs avec un référent pour chaque groupe que nous remercions sincèrement pour cet engagement. Nous recherchons déjà pour la rentrée prochaine de nouveaux animateurs afin d’accueillir encore plus de jeunes ! Un accompagnement au catéchuménat pour des jeunes souhaitant être baptisés est possible également. Notre mission est aussi de fédérer ces différents groupes et créer des moments de partage commun comme dernièrement la participation au concert de GLORIOUS à St Malo ou la veillée de préparation à NOEL. Le temps Pascal sera l’occasion de notre prochaine rencontre avant le renouvellement du camp paroissial à LOURDES du 4 au 8 juillet 2022. A cette occasion, nous profitons aussi pour lancer un appel à des étudiants ou jeunes professionnels pour participer à l’encadrement de ce camp.

Chers parents, nous vous remercions de votre confiance et de votre soutien, merci de votre disponibilité pour accompagner et covoiturer vos ados à ces différentes rencontres ! Chers paroissiens, merci de votre accueil chaleureux de ces jeunes au sein de notre Eglise : n’hésitez pas à les associer à la liturgie de la Parole ou aux différents services et merci de votre soutien pour les différents projets (la vente de gavottes sera renouvelée à Pâques !). Enfin les ados, le Pape François vous invite à VOUS LEVER, à affirmer votre Foi et à donner l’Espérance dans notre société remplie d’incertitudes. Le Pape Jean-Paul II a dit à vos parents lors des Journées Mondiales de la Jeunesse à Paris en 1997 : « N’ayez pas peur », ce message est pour vous aujourd’hui, engagez-vous, notre paroisse a besoin de vous !

Caroline et Patrice, pastojeunes@paroissedinardpleurtuit.fr

16 janvier 2022: A l'école de Jésus, nos paroisses ont 5 missions à remplir! (père Bertrand)

Chers frères et sœurs,

Nous avons eu mardi dernier une belle journée du conseil pastoral. Vous le savez, il est composé aujourd’hui de la plupart des responsables de grand service de la paroisse. Nous sommes 22, plus le père Olivier, curé de Ploubalay qui nous accompagne fraternellement. Après avoir vécu la louange et la messe ensemble le matin, nous avons bien travaillé ! La matinée a été consacrée surtout à la relecture de ces trois premiers mois de l’année, d’un point de vue général, puis service par service. C’était beau d’entendre ce que porte chaque service, tout ce qui est mis en œuvre pour le soin des personnes qui nous sont confiées et l’annonce de l’Evangile ! Je rends vraiment grâce à Dieu pour toute l’énergie déployée à Son œuvre ! Merci à chacun de vous qui êtes investis dans ces services de la paroisse, dont vos responsables se sont fait les porte-voix mardi. L’après-midi a davantage été consacrée à la préparation des prochains mois. Comme je vous l’ai dit en début de l’année, je pense que nous avons à continuer à creuser le sillon de la fraternité dans notre paroisse : en services, entre services, entre clochers, à la messe… Beaucoup d’entre vous nous le font remonter, et je crois que le temps présent nous y appelle.

Aussi, nous allons proposer, au cours du temps pascal 2022 un ‘’pèlerinage’’ (sans quitter notre paroisse !) sur les pas des premiers chrétiens, un parcours autour du livre des Actes des Apôtres. Je crois que nos ancêtres dans la foi ont beaucoup à nous apprendre pour notre Eglise d’aujourd’hui, et qu’à beaucoup d’égards, nos deux Eglises, la nôtre et la leur, se ressemblent. Nous vous en reparlerons, mais retenons déjà cela : nous nous mettrons, en paroisse, dans les pas des premiers chrétiens, de Pâques à la Pentecôte, pour finir par une belle soirée de prière à l’Esprit Saint la veille de la Pentecôte.

Enfin, toujours dans un souci que chacun puisse mieux connaître la paroisse, nous allons reprendre, à partir de la semaine prochaine, notre série d’éditos sur les différents services de la paroisse. L’équipe de communication vous propose une petite frise (ci-dessus), pour comprendre l’avancée de ces éditoriaux. A l’école de Jésus, toutes les paroisses ont cinq missions à remplir : annoncer Jésus, faire rencontrer Jésus, constituer la famille de Jésus, approfondir sa foi en Jésus, et servir avec et pour Lui. Tous les services, remplissant ces cinq missions, ont cependant un axe majeur. Ainsi, nous vous avons présenté avant Noël les services davantage tournés vers l’annonce de Jésus (Solidarité, Obsèques, Visites à Domicile, journal Connect’&Vous…). Avec la présentation de la Mission enfants par Vincent et Myriam, nous avons entamé et nous continuerons le 2ème groupe de services, répondant à cette mission de la paroisse : faire rencontrer Jésus. RDV la semaine prochaine avec Caroline et Patrice pour la mission ados ! Merci à eux ! Je vous souhaite encore une très belle année, chers frères et sœurs, prions bien les uns pour les autres en ces jours parfois difficiles.
Bien fraternellement,

p. Bertrand

9 janvier 2022: Bonne année 2022: "Seigneur Jésus, fais-toi proche de chacun des membres de notre paroisse !" (père Bertrand)

Bien chers frères et sœurs,

C’est de tout cœur que je vous souhaite une bonne année 2022 ! Mais nous ne savons pas de quoi 2022 sera fait, alors qu’est-ce que cela veut dire souhaiter une bonne année ? Je sais que beaucoup d’entre vous sont affectés par les temps que nous vivons : difficulté à envisager les mois qui viennent, troubles liés à la situation sanitaire, agacements de toutes sortes, liés au contexte actuel, peine d’avoir vécu des fêtes ou des vacances perturbées, maladie…

Alors, en vous souhaitant une belle année 2022, je formule le vœu que tout cela puisse s’éloigner de nos vies, mais surtout je demande avec foi (et donc avec grande confiance) au Seigneur qu’Il se fasse proche de vous et vous manifeste sa protection et son soutien, comme je l’éprouve moi-même tous les jours dans cette belle et exigeante mission qu’il m’a confié à votre service. Seigneur Jésus, fais-toi proche de chacun des membres de notre paroisse ! Manifeste-toi, comme tu t’es manifesté aux mages ! Je lui demande également, qu’Il fasse toujours plus grandir notre belle famille paroissiale, et que les gestes de fraternité et de soutien entre nous, dont je suis chaque jour le témoin émerveillé, soient de plus en plus nombreux et rayonnants !

Je profite de ces quelques lignes pour accueillir chaleureusement Florent et Agathe Allais, avec leurs 4 enfants, nouveaux résidents du presbytère de Pleurtuit ! Bienvenue à vous, et mille mercis pour la mission que vous acceptez de vivre avec nous ! Florent et Agathe n’ont pas exactement la même mission qu’Eric et Isabelle Geay, étant encore (et pour longtemps !) dans la vie active. Leur mission sera surtout liée à l’accueil (presbytère et église), et en lien avec les jeunes familles. Nous prendrons le temps de les accueillir officiellement, et de faire les présentations réciproques, le dimanche 16 janvier à Pleurtuit, à l’issue de la messe de 10h30. Bonne année, chers frères et sœurs, joie de servir à vos côtés le Seigneur et son projet si enthousiasmant !

p. Bertrand

26 décembre 2021 : La Sainte Famille - « Un enfant est né pour nous, un fils nous a été donné » (Is. 9, 5) - Pape François)

La naissance de Jésus est la nouveauté qui nous permet chaque année de renaître de l’intérieur, de trouver en lui la force d’affronter toute épreuve. Oui, parce que sa naissance est pour nous : pour moi, pour toi, pour chacun. Pour est le mot qui revient en cette sainte nuit : « Un fils est né pour nous » a prophétisé Isaïe ; « Aujourd’hui est né pour nous le Sauveur », avons-nous répété dans le Psaume ; Jésus « s’est donné pour nous » (Tt 2, 14), a proclamé saint Paul ; et l’ange de l’Évangile a annoncé : « Aujourd’hui est né pour vous un Sauveur » (Lc 2, 11).

Mais que veut nous dire ce pour nous ? Que le Fils de Dieu, le béni par nature, vient faire de nous des fils bénis par grâce. Oui, Dieu vient au monde comme Fils pour nous rendre fils de Dieu. Quel don merveilleux ! Aujourd’hui Dieu nous émerveille et dit à chacun de nous : “Tu es une merveille”. Sœur, frère, ne perds pas courage. As-tu la tentation de te sentir fautif ? Dieu te dit : « Non tu es mon fils ! » As-tu la sensation de ne pas y arriver, la crainte d’être inadapté, la peur de ne pas sortir du tunnel de l’épreuve ? Dieu te dit : “Courage, je suis avec toi”. Il ne te le dit pas en paroles, mais en se faisant fils comme toi et pour toi, pour te rappeler le point de départ de toute renaissance.

Dans la pauvre mangeoire d’une sombre étable il y a vraiment le Fils de Dieu….
Il est venu au monde comme vient au monde un petit enfant, faible et fragile, pour que nous puissions accueillir avec tendresse nos fragilités. Et découvrir une chose importante : comme à Bethléem, avec nous Dieu aussi aime faire de grandes choses à travers nos pauvretés. Il a mis tout notre salut dans la mangeoire d’une étable et il ne craint pas nos pauvretés : laissons sa miséricorde transformer nos misères !…

A Bethléem, qui signifie “Maison du pain”, Dieu est dans une mangeoire comme pour nous rappeler que, pour vivre, nous avons besoin de lui comme du pain à manger. Nous avons besoin de nous laisser traverser par son amour gratuit, infatigable, concret.

C’est toi, Jésus, le Fils qui me rend fils. Tu m’aimes comme je suis, non comme je me rêve. En t’embrassant toi, Enfant de la mangeoire, j’embrasse à nouveau ma vie. En t’accueillant toi, Pain de vie, moi aussi je veux donner ma vie. Toi qui me sauves, enseigne-moi à servir. Toi qui ne me laisses pas seul, aide-moi à consoler tes frères, parce qu’à partir de cette nuit ils sont tous mes frères.

Extraits de l’homélie prononcée par le pape François le 24 décembre 2020 en la Basilique St Pierre de Rome

19 décembre 2021 : 4ème dimanche de l’Avent, le Sauveur est à nos portes ! (père Bertrand)

 

Chers frères et sœurs,

Ça y est, 4ème dimanche de l’Avent, le Sauveur est à nos portes ! Quelle joie de penser aux doux instants que nous pourrons bientôt passer auprès de la crèche, non pas devant une poupée de cire, mais en présence de notre bon Jésus, réellement vivant, qui veut demeurer dans cette crèche infiniment plus belle qu’est notre cœur ! Qui d’entre nous n’a déjà goûté une paix, une joie, pressenti une lumière, la présence de Dieu près de la crèche au divin jour de Noël ? C’est vers cette joie-là que nous cheminons, joie que nous donne la foi, certitude que notre Père nous aime et nous envoie un Sauveur. Un Sauveur pour nous sauver de nos tristesses, de nos peurs, de nos morosités, de nos lassitudes, qui sont parfois si grandes en ce moment. Je l’ai entendu de beaucoup d’entre vous. Demandons-Lui de nous sauver de tout cela ! De nous donner la vraie joie ! Il le désire tellement.

Comme l’année dernière, vous le savez, nous nous apprêtons à vivre Noël dans un contexte sanitaire tendu. C’est la raison qui nous a fait prendre la décision de ne pas garder les horaires de messe traditionnels de 17h30, 18h30 et 19h. Ces messes concentraient alors un très grand nombre de personnes, ce qui n’était sans doute pas raisonnable dans notre contexte.

Cependant, ce n’est pas par défaut que nous renouvelons la proposition de l’année dernière des démarches itinérantes de Noël dans nos églises. Nous y avions vu de grandes foules de personnes, parfois jusqu’à 4 générations ensemble, déposer une intention de prière, se faire bénir par un prêtre ou un diacre et partager la Parole de Dieu, tout cela étant pour beaucoup une première. Pratiquants ou non, tous nous avaient fait ce retour unanime : magnifique moment de partage familiale, d’une grande profondeur !

Ainsi, chers frères et sœurs, ces démarches de Noël que nous vous proposons – de 15h à 18h dans les églises de Dinard, Pleurtuit et Saint-Lunaire – seront pour tous, pratiquants réguliers ou non, l’occasion de faire une expérience spirituelle riche. Venez parents, enfants, grands-parents, cousins… ensemble vivre ces 3 démarches : réfléchir en famille à la grâce que nous voulons demander à Jésus notre Sauveur, l’écrire et la déposer auprès de la crèche ; prendre une parole de Dieu personnelle, Parole, nous le croyons, que Dieu me donne pour l’année à venir, et la partager en famille ; se faire bénir ensemble par un prêtre ou un diacre.

Et n’hésitez pas à y inviter un voisin, ami, connaissance, plus éloigné de l’Église, qui ne serait pas venu à la messe mais accepterait de vivre ce moment avec vous. Et si Jésus voulait le toucher ? Tant de personnes témoignent avoir retrouvé Dieu en ce jour béni de Noël ! Osons également vivre ces démarches comme un témoignage.

Alors belle montée vers Noël, chers frères et sœurs, et prions les uns pour les autres, que le Seigneur nous accorde une fête remplie de grâces ! Et promis, nous, l’équipe des prêtres, prions pour vous. Priez aussi pour nous ! Bien fraternellement,

p. Bertrand

 

12 décembre 2021 : Une nouvelle traduction de la Messe (père Hubert)

 

Depuis dimanche dernier, une nouvelle traduction française de la liturgie de la Messe est entrée en vigueur pour toute la francophonie. Pourquoi une nouvelle traduction ? Celle-ci a pour but de rendre le missel en français plus fidèle à “l’édition typique du Missel Romain” c’est-à-dire, du texte de la Messe en latin à partir duquel les missels du monde entier sont traduits. Avec cette traduction révisée, nous sommes ainsi plus proches de tous nos frères et sœurs catholiques du monde entier qui, dans la grande diversité des langues, célèbrent le même mystère de l’Eucharistie. Ensuite, il est bon de reconsidérer que nous recevons cette nouvelle traduction comme nous recevons le trésor qu’est la Messe elle-même. Nous ne nous donnons pas la messe nous-mêmes : elle est toujours une grâce de Dieu, un cadeau du Ciel. Les prêtres ou les communautés chrétiennes n’inventent pas la Messe. On n’invente pas la Messe, on la reçoit. Chacun est donc appelé à se conformer à la liturgie qui est la même pour tous, et qui est toujours célébrée sous l’autorité du Pape et de l’évêque et en communion avec eux : ils sont d’ailleurs toujours mentionnés dans la prière eucharistique. Le Concile Vatican II rappelait et imposait en ce sens : “absolument personne, fût-ce un prêtre, n’ajoutera, n’enlèvera, ou ne changera rien, de sa propre initiative, dans la liturgie”. (S.C. 22,3)1. Nous sommes donc invités à recevoir la liturgie telle qu’elle nous est offerte par l’Eglise pour la prière commune.

Ainsi, cette nouvelle traduction est pour nous l’occasion d’accorder une attention renouvelée aux paroles de la Messe, pour mieux comprendre et vivre plus saintement ce que nous célébrons. La richesse et la profondeur des textes sont un véritable enseignement qui expriment notre foi en même temps qu’elles la nourrissent. Reconnaissons humblement que nous pouvons parfois avoir tendance à répondre machinalement et à répéter certaines phrases sans y prêter de véritable attention. Voilà donc l’occasion de renouveler notre émerveillement devant le grand miracle que constitue chaque Eucharistie, en ayant une attention plus vive à ce que nous disons et célébrons : Jésus le Christ ressuscité, qui nous sauve et nous rassemble pour faire de nous son Corps et pour nous envoyer comme missionnaires de la Bonne Nouvelle !

Je vous encourage à vous procurer un petit livre de Messe (Prions En Eglise, Magnificat, Parole et Prière …) pour vous aider à suivre la liturgie au fil des changements de traduction, le temps de vraiment les connaître. Soyons heureux et reconnaissants du don qui nous est fait!

Père Hubert +

 

5 décembre 2021 : Mission enfants (Myriam et Vincent Berthelot)

 

Nous sommes heureux de vous présenter ce dimanche la mission enfants. Cette mission concerne les enfants catéchisés des écoles privées et publiques mais aussi leurs familles. 146 enfants de 7 à 11 ans sont catéchisés sur notre paroisse. Les 120 enfants scolarisés dans le privé, participent aux séances de catéchisme, tous les quinze jours, dans leur établissement durant le temps scolaire. Les 26 enfants scolarisés dans le public, se retrouvent, quant à eux, avec les catéchistes aux presbytères de Dinard ou, depuis cette année, de St Lunaire. 20 catéchistes accompagnent avec dévouement nos enfants. Ils cherchent non pas à enseigner des valeurs dites chrétiennes mais à permettre aux enfants de faire une rencontre vivante et personnelle avec Jésus.

En tant que catéchistes, nous sommes touchés par le grand désir des enfants de croire. Malgré leur jeune âge, beaucoup vivent déjà une forme de recherche spirituelle. Ils ne savent pas toujours en qui croire. Ils cherchent auprès de leurs parents, de leurs grands-parents, parfois sans succès. Une question nous est régulièrement posée par les enfants : « comment savoir si Dieu me parle ?». Leurs questions nous font avancer dans notre foi. Nous prenons conscience de l’importance de notre témoignage personnel auprès d’eux et de leur besoin de vivre des expériences conviviales en dehors du cadre scolaire, comme par exemple se retrouver pour pique-niquer puis participer à une visite guidée de l’église.

La mission enfants concerne également les parents. Ils sont en effet, souvent interpellés par le cheminement de leurs enfants. De nombreux parents furent, par exemple, touchés par les cérémonies de Premières Communions, au mois de juin dernier sur la paroisse. Par ailleurs, nous avons besoin des parents pour accompagner les enfants sur leur chemin de foi. Les Dimanches en Paroisse, auxquels sont invités tous les enfants du caté avec leurs parents, sont de précieux moments pour réunir les familles et avancer ensemble.

Nous confions à votre prière cette mission, afin que les enfants puissent faire une rencontre vivante et personnelle avec Jésus et trouver leur place dans notre communauté paroissiale.               Myriam et Vincent Berthelot

 

28 novembre 2021 : Nouvelle année liturgique, année des Petits Groupes ? (père Bertrand)

 

Bien chers frères et sœurs,

Premier dimanche de l’Avent, nouvelle année liturgique.

Qui dit année nouvelle dit événements nouveaux. Le Seigneur veut faire du neuf. Nous le voyons déjà : le rapport de la CIASE a été un événement inédit dans l’histoire de notre Eglise. La réponse des évêques de France, à la hauteur des enjeux, a également été un moment unique : nos deux évêques nous en ont témoigné.

La convocation du Synode du pape François est également originale, par le thème : la synodalité, c’est-à-dire la gouvernance de l’Église, la co-décision prêtres-laïcs, la redécouverte des laïcs de leur appel baptismal à porter l’Église.

Notre paroisse va-t-elle, aussi, vivre quelque chose de nouveau cette année ? Vous le savez, le grand désir du père Luc était de répondre à l’appel du pape François d’être une Eglise en sortie, et donc, une paroisse en sortie : sortie vers les périphéries, vers toutes ces personnes qui ne connaissent pas Dieu. Et c’est avec beaucoup de conviction que la paroisse est entrée dans ce projet magnifique dont nous voyons aujourd’hui les fruits : un certain nombre de personnes, notamment des jeunes familles, ont (re)découvert la joie de croire en Dieu.

Avec tout ce que je viens d’évoquer (CIASE, synode, nouveaux membres sur la paroisse), il nous semble, avec le conseil pastoral, qu’il convient maintenant d’œuvrer davantage à nos relations fraternelles. Tout en continuant résolument à sortir pour être toujours plus une paroisse qui va à la rencontre, travaillons à tisser de façon toujours plus serrée nos liens de frères et sœurs de paroisse. Que nous nous connaissions, nous entraidions, partagions et prions ensemble, comme une véritable famille dans laquelle on aime et on est aimé. Les Petits Groupes sont une belle manière de répondre à cet appel.

Qu’est-ce qu’un petit groupe ? Un groupe de 5-10 personnes, qui, s’étant choisies ou non, se réunissent entre toutes les semaines et une fois par mois, autour de 3 choses : le partage fraternel (nouvelles, convivialité…), la prière, la Parole de Dieu. Ainsi, aux groupes de Prière des Mères, Equipes Notre-Dame, Fraternités CVX, Maisonnées de l’Emmanuel, MCR… qui sont des petits groupes, il convient d’ajouter les ‘’Petits Groupes’’ de la paroisse, pour que chacun y trouve son compte. Les petits groupes sont une vraie chance pour aujourd’hui, ils répondent à beaucoup de questions que nous nous posons : comment rejoindre les personnes seules ? comment être au courant des besoins de chacun ? comment intégrer les nouveaux ? comment se connaître ? Bref, les petits groupes sont une belle manière de vivre une authentique fraternité paroissiale.

Alors chers frères et sœurs, n’hésitez plus, osez faire le pas, inscrivez-vous à un petit groupe ! petitsgroupes@paroissedinardpleurtuit.fr. Le parcours que nous vous proposons pour ce temps de l’Avent reprend la consultation du Synode voulue par le pape François, il permet de nous réapproprier notre place dans l’Église et la paroisse.

Et si l’année 2022 était l’année des Petits Groupes ? Très bonne entrée dans l’Avent à chacun !

P. Bertrand

 

21 novembre 2021 : Vers de nouveaux horaires de messe (père Bertrand)

Chers frères et sœurs, vous le savez, depuis quelques semaines nous avons travaillé avec le conseil pastoral et nous vous avons consultés en vue d’une prochaine modification des horaires de messe. Merci à tous ceux qui nous ont fait des retours ! Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous envisageons de les modifier. Je n’y pensais pas du tout en commençant en septembre ma charge de curé, mais quand, plusieurs semaines de suite, nous avons eu de la difficulté à boucler les plannings, j’ai vu qu’il fallait revoir la proposition. La raison est la diminution du nombre de prêtres sur notre territoire, nos engagements hors paroisse (scoutisme, mouvements, formations…) et notre aide, depuis 3 ans, à la paroisse de Ploubalay – collaboration qui porte de beaux fruits, et que nous avons reconnue comme un appel du Seigneur.

Voici donc ce vers quoi nous nous dirigeons, à partir du 1er janvier prochain (hors vacances scolaires des 3 zones ensemble : été, Toussaint, Noël et fête de Pâques).

Concernant le samedi, la messe du matin à Pleurtuit ne sera plus assurée. Il y a une messe à 11h à la maison Saint-François. Comme il était important de maintenir une messe dans les clochers de Saint-Briac et de Saint-Lunaire, elle sera donc conservée en alternance le samedi soir. Celles du Minihic et de Saint-Enogat passeront, elles aussi, en alternance. Il y aura donc 2 messes chaque samedi soir sur notre paroisse. Concernant le dimanche, la taille de notre communauté qui croit chaque année nous invite à privilégier les grandes églises de Dinard et Pleurtuit. L’expérience d’autres paroisses nous montrent que des horaires et lieux fixes sont très importants. Par ailleurs, nombreux sont ceux ayant fait la demande d’avancer l’heure : jeunes familles avec enfants, personnes âgées, personnes du foyer logement… Nous nous dirigeons donc vers un horaire de 10h30 pour ces messes. Enfin, les prêtres du doyenné ayant accepté notre proposition de venir nous aider pour la messe du dimanche soir à la Richardais, celle-ci continuera d’être assurée. L’assemblée est en grande partie composée de paroissiens de la côte, et tous voient l’intérêt d’une messe le dimanche soir sur le secteur. Enfin, pour que l’équipe des prêtres puisse avoir une vraie journée de repos et de ressourcement, il me semble indispensable de libérer le lundi (seule journée possible). Il y a une messe à 11h à la maison Saint-François.

J’ai bien conscience, chers frères et sœurs, que cette nouvelle est pour certains d’entre vous un gros changement. Mais je pense que cela peut aussi être pour notre communauté l’occasion d’un rebond, pour une plus grande vie locale : que la vitalité de nos clochers ne dépende pas du nombre de messes. C’est pourquoi nous serions heureux d’accueillir toutes les initiatives que vous proposerez dans ce sens : partages, chapelets, petits groupes, temps de convivialité, de rencontre, de formation… Que cela soit l’occasion pour chacun de s’investir dans la paroisse et d’inventer de nouvelles façons de nous rassembler au nom du Seigneur ! Je vous souhaite un très bon dimanche, et me confie à vos prières.

Père Bertrand

 

 

14 novembre 2021 : Journée mondiale des pauvres ( Dominique, diacre)

Chers frères et sœurs,  continuant et achevant notre premier volet de services paroissiaux portant ce souci de la première annonce de Jésus, voici le pôle solidarité, avec notre frère diacre Dominique.

5ème Journée mondiale des pauvres

Pour mieux nous préparer à la solennité du Christ Roi, le pape François a institué le 33ème dimanche du temps ordinaire comme Journée mondiale des pauvres. Souvent assignés au silence, les pauvres sont parfois oubliés. Et le pauvre crie et le Seigneur entend. « Jésus est non seulement du côté des pauvres, mais partage avec eux le même sort », nous dit le pape François. « Les pauvres, souligne-t-il, sont un sacrement du Christ, ils représentent sa personne et nous renvoient à Lui ». Nous voilà appelés à cheminer avec les pauvres, à découvrir la présence du Christ en eux, à prêter notre voix à leurs voix, comme l’a fait, il y a longtemps déjà, le père Wresinski, fondateur d’ATD quart Monde. L’Église, disait-il, « proclame toujours que les plus pauvres sont la chair de sa chair, sa réalité profonde (…). L’Église est les plus pauvres. Elle l’est par essence ». Et nous voilà invités à devenir leur ami, à reconnaître aussi nos propres pauvretés et notre commune humanité. Lorsque l’on parle de solidarité, cela engage tous les paroissiens. Ce n’est pas une affaire de spécialistes. Nous sommes tous appelés à servir comme Celui qui sert, à vivre du Royaume déjà là et à venir. L’Évangile, cela s’incarne. La solidarité paroissiale est organisée en un pôle. Ce pôle regroupe plusieurs mouvements d’Église qui ont leur caractère propre, des aumôneries qui dépendent de la pastorale diocésaine de la santé, et enfin des services paroissiaux. Le pôle est organisé autour de quatre domaines :

– Maladie et souffrance : avec l’aumônerie de l’hôpital Gardiner et les hospitalités montfortaine et diocésaine. Il s’agit de rendre visite aux personnes hospitalisés et accompagner les malades en pèlerinage.

– Dépendance et Grand âge : participation à l’animation des aumôneries dans les 7 maisons de retraite et EHPAD. Deux résidences (la Villa balnéaire et St Briac) n’ont actuellement aucun bénévole.

– Solitude et précarité : avec l’équipe solidarité qui prépare le Noël solidaire et l’opération carte postale, avec la Conférence de Saint Vincent de Paul qui visite des personnes démunies ou dépendantes, avec le Secours Catholique et ses vestiaires solidaires de Pleurtuit et de St Enogat et l’accueil de familles démunies à Port Blanc pendant les vacances.

– Communion aux absents : Il s’agit de porter la communion aux membres de la communauté paroissiale qui ne peuvent pas venir à la messe souvent du fait de la maladie ou du grand âge.

Si j’avais un rêve, ce serait que la paroisse accueille davantage de personnes démunies pendant les vacances scolaires, que beaucoup de personnes participent au Noël Solidaire, que l’on pense davantage aux absents lors de nos Eucharisties.

Dominique, diacre permanent, coordonnateur du Pôle solidarité (tél 06 08 41 20 06)